[20/10/2014] Dotations aux arrondissements 2015

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 20 OCTOBRE 2014]

#DOTATIONS AUX ARRONDISSEMENTS POUR  2015

@NATHALIE PERRIN-GILBERT- CONSEILLERE MUNICIPALE

 


Monsieur le Sénateur-Maire, Mesdames et Messieurs les Adjoints et Conseillers,

 

La délibération que nous votons ce soir sur les dotations aux arrondissements montre que cette année encore le budget alloué aux arrondissements reste stable. C’est vrai depuis 2011, après la baisse importante que certains arrondissements -dont le 1er-  avaient connu en 2010. Vu d’un certain côté, cette stabilité est donc une bonne chose et je remercie au passage M. Brumm d’avoir tenu ses engagements envers les maires d’arrondissements.

Mais cette stabilité ne vient pas compenser la hausse du coût de l’énergie que nous avons connue depuis plusieurs années consécutives. Les marges de manœuvre budgétaires des mairies d’arrondissements ont donc en réalité diminué.

Le groupe Lyon Citoyenne et Solidaire attend de la Ville un plan ambitieux de rénovation thermique des bâtiments municipaux. En réduisant notre facture énergétique, ce plan sera source à terme d’économie de fonctionnement et nous permettra de dégager de nouvelles marges d’action. Les travaux de rénovation thermique participeront en outre au soutien de l’économie locale en favorisant des emplois sur place, et iront dans le sens d’une plus grande responsabilité environnementale.

Cette délibération soulève également la question du rôle des arrondissements dans la future collectivité qui va naître au 1er janvier 2015. Quelles seront les futures compétences des arrondissements mais, au-delà et surtout, comment seront-ils considérés dans la future métropole ? Une métropole pilotée par des conférences des maires, opaques aux citoyens, et morcelée en circonscriptions qui ne respectent ni les contours des arrondissements ni ceux de la ville de Lyon elle-même puisqu’elle serait divisée en 6. De quoi perdre un peu plus nos concitoyens, les éloigner un peu plus de la chose publique et diluer ainsi la responsabilité et le volontarisme politiques.

Au cours de notre précédent conseil, un de vos adjoints Monsieur le Maire a parlé des arrondissements comme des points de contact de la future métropole. Où sont dès lors la dimension et la légitimité politiques des arrondissements et, par conséquent, quel avenir pour les dotations d’animation locale et les budgets d’investissement que nous votons ce soir si plus aucune décision politique ne relève de l’arrondissement ?

 

Alors de deux choses l’une :

–          soit les arrondissements n’ont plus aucune légitimité politique selon vous. Et, après tout, pourquoi pas ! Mais alorsayez le courage d’aller jusqu’au bout et privez l’ensemble des arrondissements de leur dotation d’animation locale et de leur section d’investissement. On ira plus vite et ce sera clairement fait et assumé ;

–          soit ce n’est pas le cas, et alors ayons ce vrai débat politique sur quel sera, dans la métropole, le bon niveau de la proximité : la commune de Lyon, les arrondissements, des regroupements d’arrondissements ? Ayons enfin ce vrai débat d’importance et allons plus loin dans la déconcentration des moyens, en cohérence avec les niveaux de compétence que nous aurons décidés collectivement.

 

En attendant ce vrai débat, nous voterons cette délibération. 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *