[24/11/2014] Jardin des minimes

24

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 24 NOVEMBRE 2014]

#JARDIN DES MINIMES : HOTEL DE LUXE ET APPARTEMENTS HAUT DE GAMME VERSUS COEUR DE QUARTIER

@ARTHUR REMY – CONSEILLER MUNICIPAL

 


La délibération que nous voterons ce soir avec les élus Lyon Citoyenne et Solidaire propose d’augmenter le budget de l’opération du Jardin des Minimes.

Des contraintes techniques en sont à l’origine. Dont acte !

Bien plus que cela, je voudrais rappeler en quoi la requalification du jardin des Minimes parait importante.

Pour cela, permettez-moi de citer la délibération :

« Le projet s’inscrit dans l’opération du site de l’Antiquaille, ancien hôpital propriété des Hospices Civils de Lyon. Le site s’étend sur 4 hectares et a vocation à devenir un véritable cœur de quartier. »

Pour rappel, voici le programme urbain :

–         une résidence universitaire de 76 studios gérée par le CROUS ;

–         180 logements au total répartis dans plusieurs bâtiments ;

–         le restaurant Têtedoie ;

–         l’espace culturel du christianisme à Lyon ;

–         un hôtel 5 étoiles ;

–         et demain, dans la chaufferie, à priori, un pôle tertiaire et culturel.

Alors certes, ce quartier répond à des objectifs de construction de logements pour étudiants. C’est une vraie problématique pour notre agglomération.

Le quartier de l’Antiquaille répond aussi à des objectifs de mixité sociale : 38 logements sociaux sur 180. Cela porte à un ratio d’environ 21%, ce qui reste tout à fait insuffisant,d’autant plus que la SACVL était propriétaire du terrain.

Monsieur le Maire, ne pourrions nous pas saisir les dernières capacités foncières et immobilières de ce projet pour proposer d’augmenter ce taux de logement social et atteindre  les 25% ?

Ce qui m’interpelle aussi Monsieur le Maire, car nous pouvons penser que le projet est abouti. Ce qui m’interpelle c’est la place laissée aux commerces et aux services de proximité dans ce projet. La réponse : aucune !

Le jardin des Minimes permettra peut-être, à terme, de connecter l’Antiquaille à St-Just et cela en fait toute son importance.

Mais, pensez-vous réellement Monsieur le Maire qu’on puisse dire que l’Antiquaille est un cœur de quartier ? Je vous invite à lire le plan de mandat des élus du 1er arrondissement, car cette expression y est définie.

A mon sens, un cœur de quartier est un ensemble urbain qui propose à ses habitants, de répondre aux fonctions de proximité.

Si la volonté à l’Antiquaille était d’en faire un cœur de quartier, où sont passés les commerces et les services présentiels, qui répondent aux besoins quotidiens des habitants ?

Ici, comme à la Cité Internationale, on voit la juxtaposition d’un hôtel de luxe à des appartements haut de gamme, dans un site urbain au potentiel paysager important.

Dans un article de Libération du 17 Septembre 2010, vous vous exprimiez ainsi Monsieur le Maire :

« Petit à petit, on rouvre aux lyonnais un certain nombre d’anciens site hospitaliers qui se transforment. Aujourd’hui l’Antiquaille, demain Debrousse et l’Hôtel-Dieu. Il y a toujours une prévention sur le thème « ils vont tout nous saccager ! », mais regardez : ces quartiers sont d’une extrême beauté ! ».

Alors certes, l’Antiquaille est d’une extrême beauté, mais convenez Monsieur le Maire que, comme à la Cité Internationale, il y a peu de dynamisme et de vie urbaine.

De là à dire que votre vision de l’urbanisme ne se résume qu’à construire des hôtels et appartement de luxe, sans avoir la prétention de proposer à des habitants une vie de quartier, il n’y a qu’un pas.

Quel manque d’imagination et d’ambition !

Délibération 2014 / 656 : Jardin des Minimes – Opération n°05341001 – Adaptation des crédits et affectation complémentaire de l’AP n° 2009-1 – Programme 00012 pour un montant de 300 000 euros TTC

Arthur Remy pour Lyon Citoyenne et Solidaire

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *