[15/12/2014] Rhône express : Baisse des tarifs

[CONSEIL METROPOLITAIN DU GRAND LYON – 15 DECEMBRE 2014]

#BAISSE DES TARIFS POUR LES USAGERS SUR RHONE EXPRESS

@NATHALIE PERRIN-GILBERT- CONSEILLERE METROPOLITAINE


Les élus du Groupe de Réflexion et d’Actions Métropolitaines (GRAM) s’abstiendront sur cette délibération. Non pas pour rejeter le principe du transfert de compétence en matière d’organisation de transports du Département au Sytral. Mais parce que nous pensons que transférer des contrats, tels qu’ils avaient été passés par le Département, est insuffisant. Au mieux cela ne peut être qu’une étape. Nous voulons en effet que la création de la Métropole soit l’occasion de redéfinir et d’impulser une action publique en matière de transports qui soit :

  • plus adaptée à la situation économique des usagers,

  • plus ambitieuse en matière de développement des modes alternatifs à la voiture particulière,

  • plus régulatrice aussi dans l’organisation des territoires entre eux.

  • La concession tel que le Département l’avait définie pour la ligne Part-Dieu / Saint Exupéry doit être selon nous revue.

  • D’une part parce que cette concession repose sur un partenariat Public/Privé particulièrement avantageux pour le groupement Rhône-Express, dont Vinci et Veolia sont les principaux actionnaires. En effet, depuis la mise en fonctionnement de la ligne en août 2010 ce sont les usagers qui ont subi des hausses de tarifs supérieures à ce qui était prévu dans le contrat initial et ce sont les contribuables qui ont financés les surcoûts d’exploitation avec notamment la subvention du Conseil Général en 2012.

  • D’autre part, parce que la Chambre Régionale des Comptes dans son avis de juillet 2007 constate, je cite, « que [si] le délégataire prend à son compte les risques d’exploitation du service, il ne supporte en revanche aucune charge d’investissement ; que [dès lors] la durée de trente ans du contrat n’est pas justifiée ».

  • Enfin, la grande majorité des usagers s’accorde pour dire que les tarifs pratiqués sont bien trop chers : Rhôneexpress fait partie des navettes aéroportuaires les plus chères de France et d’Europe, et ni la qualité de confort ni les 23 km séparant la Part Dieu de l’aéroport ne justifient un tel prix. D’ailleurs, de plus en plus nombreux sont celles et ceux qui cherchent d’autres solutions que Rhôneexpress pour se rendre à Saint-Exupéry.

  • Pour conclure, nous avons une remarque, une demande et deux questions :

  • Notre remarque porte sur le rapport de la Métropole aux entreprises : il est temps que le politique prenne la main et fixe les conditions du partenariat. L’avis de la Chambre régionale des Comptes du 5 juillet 2007 est à ce sujet explicite. Les conditions sont plus qu’avantageuses pour le groupement d’entreprises Rhôneexpress, et même « injustifiées ». Si nous sommes une métropole forte, chaque fois que nous négocions avec le secteur privé nous ne devons jamais perdre de vue le seul horizon qui vaille pour le politique : l’intérêt général.

  • Notre demande la voici : le Gram demande que le contrat de concession tel qu’il a été signé le 8/01/2007 entre M. Mercier pour le Département et M. Périllat pour la société Rhoneexpress -ainsi que ses avenants éventuels- soit communiqué à l’ensemble des groupes politiques de notre assemblée afin qu’il puisse être examiné.

  • Nos questions à présent : l’engagement du Département de rembourser annuellement 3,5 millions d’euros au groupement Rhôneexpress jusqu’à la fin de la concession sera-t-il désormais supporté par le budget de la Métropole ou par celui du Sytral ? Au vu de ce remboursement et dans le cadre des missions du Sytral d’organiser les transports dans la métropole, avez-vous commencé à regarder les possibilités de réviser le contrat qui nous lie à la société Rhôneexpress  afin d’obtenir une baisse de tarif pour les usagers  ?

Nathalie Perrin-Gilbert

Délibération n°2014-0439 – Création de la métropole – Transfert de l’organisation et du fonctionnement de la liaison ferrée express entre Lyon et l’aéroport Lyon Saint Exupéry au Syndicat mixte des transports pour le Rhône et l’agglomération lyonnaise (SYTRAL) 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *