[23/02/2015] Accueil des jeunes en situation de handicap

[CONSEIL METROPOLITAIN DU GRAND LYON – 23 FEVRIER 2015]

#ACCUEIL DES JEUNES EN SITUATION DE HANDICAO. REPOSONS ENCORE UNE FOIS LES ENJEUX DES RESPONSABILITES NOUVELLES DE LA METROPOLE

@ANDRE GACHET – CONSEILLER METROPOLITAIN


Monsieur le Président, Cher(e)s Collègues,

Cette convention portant sur la pratique d’activité des élèves de l’Institut Médico-éducatif Jean-Jacques Rousseau pourrait paraître anodine, puisqu’il s’agit de l’accueil de jeunes déficients intellectuels légers, autorisés à réaliser des travaux dans un espace public. Son caractère gratuit pourrait faire croire à une forme d’activité occupationnelle.

Il n’en est rien et il faut bien comprendre que derrière cela, il y a un objectif majeur vers l’inclusion sociale, sur la base d’activités qui font l’objet d’une préparation et s’inscrivent dans un cursus pédagogique en lien avec l’accompagnement professionnel tout au long de la vie en lien avec des formations  dites de Reconnaissance des Savoir -Faire Professionnels, dont la finalité vient s’inscrire dans les conventions avec la  SEPR ou bientôt avec l’ AFPA.

Pour cette raison, cette délibération nous permet de poser, encore une fois, un peu des enjeux des responsabilités nouvelles de la Métropole.

Pour mémoire, l’OVE est une fondation reconnue d’utilité publique depuis le 22 décembre 2013. L’association initiale est créée en 1945, sous l’égide d’Yves Farge, alors commissaire de la République pour la Région, pour prendre en charge les enfants victimes de la guerre. Aujourd’hui fidèle à sa mission de lutte contre l’exclusion, l’OVE gère un dispositif d’une soixantaine d’établissements et services sociaux et médico-sociaux pour personnes en situation de handicap ou en grande difficulté, adultes, adolescents et enfants.

L’action dont il est question a intégré les nouvelles règles européennes dans le domaine de l’emploi des jeunes en situation de handicap, règles qui  conduisent à inventer de nouveaux modes d’accompagnement dans le cadre d’une confrontation au milieu de travail ordinaire.

La contribution de la Métropole nous conduit bien au-delà du simple accueil des jeunes de l’IME. Elle nous renvoie à la responsabilité d’accompagner le secteur de l’accueil de l’enfance en situation de handicap. Un secteur qui, selon l’avis des professionnels, offre une gamme de réponses diversifiées sur le territoire. Ce qui ne doit pas interdire, et c’est aussi le point de vue des familles concernées, de poursuivre l’adaptation des réponses. En nous inspirons du  rapport publié le 17 février 2015 du Commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe. Après avoir salué les progrès enregistrés avec la création des MDPH qui assurent l’orientation individualisée vers les établissements, il constate aussi – je cite – « l’inadaptation des outils d’évaluation des besoins des personnes handicapées et les importants retards pris dans le traitement des dossiers ».

La Métropole devra accompagner les acteurs de ce secteur dans les orientations et les évolutions en cours, notamment dans ce qu’il est convenu d’appeler la désinstitutionalisation. Une dénomination qui comprend tout ce qui permet de sortir de la stigmatisation des publics concernés notamment par l’insertion des établissements dans la Cité accompagnée par l’ensemble des mesures qui favorisent l’accessibilité.

Avant de conclure, permettez-moi un rappel : par délibération nous avons voté le 15 décembre dernier, la convention relative aux modalités d’exercice du transport des élèves handicapés. Nous insistions alors sur la nécessité « lors des appels d’offre pour des services rendus à un public « vulnérable » de prévoir des critères spécifiques de qualité, notamment pour l’encadrement et le suivi du personnel intervenant, les conditions de travail, la convention collective…de noter la qualité au même niveau que le prix ».  Or le Progrès de ce jour nous informe que l’entreprise VORTEX qui assure ce service est verbalisée par l’inspection du travail pour travail dissimulé et qu’elle avait déjà fait l’objet d’un constat de fraude dressé par le conseil Général en 2015.

La Métropole est aussi attendue dans ces domaines qui vous en conviendrez avec moi doivent encore être explorés avec détermination.

Merci de votre attention.

Délibération 2015-0173. Accueil des jeunes en situation de handicap pour la réalisation de travaux – Parc de Parilly – convention avec l’IME Jean-Jacques Rousseau de Vénissieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *