[30/06/2015] PPI 2009-2014

[CONSEIL METROPOLITAIN DU GRAND LYON – 30 JUIN 2015]

#PPI 2009-2014 ; “CE NE SONT PAS LES MURS QUI FONT LA CITE MAIS LES HOMMES”

@NATHALIE PERRIN-GILBERT –  CONSEILLERE METROPOLITAINE


Pour les mêmes motifs que le rapport précédent, le Gram s’abstiendra sur cette délibération revenant sur la PPI 2009/2014 dans le cadre du compte administratif 2014. On le voit bien, le compte administratif 2014 retrace l’activité de la Communauté Urbaine de Lyon lors de l’année passée mais également pour l’ensemble du  mandat 2008/2014.

La liste des projets inscrits à la PPI 2009/2014 avait été adoptée par délibération du 15 décembre 2008, révisée le 28 juin 2010 et le 9 janvier 2012. Ceci nous donne quelques  éléments d’appréciation en vue de la future PPI métropolitaine, soumise à notre vote le 6 juillet prochain : une PPI est évolutive, certains projets se modifient en cours de mandat et c’est normal, mais certains projets apparaissent aussi et d’autres disparaissent, avec plus ou moins de transparence. Nous serons très attentifs au suivi et à la réalisation des projets votés dans le cadre de la PPPI métropolitaine.

Mais revenons sur l’année 2014 et les autorisations de programme individualisées dans l’année. Le tableau présenté dans la délibération indique que plus de la moitié (51,6 %) des AP 2014 ont concerné l’aménagement de l’espace communautaire. Loin derrière arrive la politique publique d’équilibre social de l’habitat, à hauteur de 16 %. Les moyens généraux consacrés au fonctionnement de la collectivité représentent eux aussi environ 16 % du total des autorisations de programme. Encore plus loin derrière, on trouve : la gestion des services d’intérêt collectif (7,8 %), l’environnement et le cadre de vie (3,45 %), le développement et aménagement économique, social et culturel (3,10 %). Quant à la politique de la ville, elle est bonne dernière dans ce classement avec seulement 2,2 % des autorisations de programme qui lui ont été consacrées en 2014. A méditer et à mettre en lien avec le rapport sur le contrat de ville métropolitain 2015/2020 que nous aurons à voter tout à l’heure.

Parallèlement aux autorisations de programme individualisées, le tableau des crédits de paiement réalisés en dépenses confirme cette tendance et l’accentue même ! En effet, 63,2 % des dépenses ont été tournées vers l’aménagement de l’espace communautaire. Seulement 4,80 % pour le développement en aménagement économique, social et culturel ; 3,70 % pour la politique de la ville ; et seulement 2,8 % pour l’environnement et le cadre de vie.  Une part que nous considérons comme insuffisante au regard des défis que nous avons à relever en matière de lutte contre les pollutions et la gestion de nos déchets.

Ces pourcentages valables pour 2014 sont aussi représentatifs des choix opérés durant le mandat précédent, un mandat durant lequel la communauté urbaine s’est concentrée sur ce qui se voit, sur les aménagements urbains souvent démonstratifs, en résumé sur le « dur ». Pour tenir compte des nouvelles formes économiques et des besoins de nos concitoyens, il est indispensable qu’à l’avenir et forte de ses nouvelles compétences sociales, notre métropole soit plus attentive au « soft », à la qualité de vie, à ce qui fait lien entre nos concitoyens.

Lyon n’arrive que 7ème dans le classement des villes où nos concitoyens rêvent de venir vivre, derrière Bordeaux, Montpellier ou Nantes par exemple… La douceur de vivre, la vie culturelle, la qualité de l’environnement, comptent autant en matière d’attractivité que la présence de sièges sociaux d’entreprises.

Pour conclure, je ne peux m’empêcher de faire appel à « la République » de Platon, une lecture surement chère à votre cœur, Monsieur le Président.

Que nous dit Platon  dans sa « République » ? Que « ce ne sont pas les murs qui font la cité mais les hommes » ! Alors j’espère que cette phrase saura guider nos pas et nos actions lors du mandat à venir, certaine que l’humain reste le seul horizon qui doit guider l’action politique.

délibération  2015-0383 – Programmation pluriannuelle des investissements 2009-2014 – Compte administratif 2014 pour le mandat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *