[23/10/2015] Une place pour le handicap

cropped-engrenageGRAM.jpg

[COMMUNIQUE]

//UNE PLACE POUR LE HANDICAP : UNE OBLIGATION DE RESULTAT, UN ENJEU DE COHESION SOCIALE

#23 OCTOBRE 2015


En publiant le 20 octobre 2015, le livre noir du handicap : « Les bannis de la République », l’Unapei (http://www.unapei.org/IMG/pdf/livre_noir_du_handicap_unapei.pdf) se fait l’écho des appels désespérés des familles et des personnes en situation de handicap qui sont contraintes de rechercher en Belgique les solutions d’accueil qu’elles ne trouvent pas en France.

En juillet dernier, le Tribunal Administratif de Paris a condamné l’État à indemniser plusieurs familles dans cette situation au nom de l’obligation de résultat qui lui incombe en matière d’accueil et de scolarisation.

47 427 personnes sans solution d’accueil et d’accompagnement !

Un problème pour tout le pays, certes, mais dont les manifestations locales concernent l’ensemble des collectivités territoriales qui sont comptables de la cohésion sociale.

La Métropole de Lyon est interpellée par un peu moins de vingt familles. Elle peut et doit inscrire dans ses objectifs celui de mettre fin à l’absence de réponse. Le Gram a pris position à plusieurs reprises sur cette question. Il a également organisé le débat dans le cadre de ses deux premières auditions avec des personnes qualifiées – acteurs de terrain et universitaires – avec la préoccupation de construire une Métropole inclusive dans laquelle il n’y a pas, selon le mot de Charles Gardou, de « vie minuscule ».

Une rencontre ce 22 octobre 2015, avec Claire Le Franc, Vice-Présidente en charge des personnes en situation de handicap, apporte un peu d’espoir puisqu’elle nous annonce la création prochaine de places pour adultes. Ces ouvertures permettraient aussi de diminuer la pression sur les établissements accueillant des enfants. Nous en acceptons l’augure et nous engageons à poursuivre, notre engagement aux côtés des familles et des professionnels en portant une attention particulière aux décisions qui les concernent.

La réponse aux attentes des personnes en situation de handicap ne constitue pas un segment isolé de l’action sociale. Elle doit s’inscrire dans le droit commun de la Métropole pour tous. Les réponses spécifiques n’ont pour objectif que de corriger les inégalités que la vie nous impose et cela dans le souci de l’égalité de tous.

——————————————————————————————————————————

• intervention du 23 mars 2015 sur la délibération 0218 “Aide sociale aux personnes handicapées accueillies dans des établissements en Belgique” : http://www.gram-lyon.org/la-metropole-doit-accompagner-aux-developpement-des-serviceset-a-leur-modernisation/

• Sur la question du transport des enfants, 29 mai 2015 : http://www.gram-lyon.org/le-gram-demande-un-audit-de-fonctionnement-sur-la-societe-vortex-au-president-de-la-metropole/

• CP suite à la décision du TA de Paris en juillet 2015 : http://www.gram-lyon.org/autisme-une-
decision-qui-nous-concerne-2/

• Audition sur les établissements d’accueil : http://www.gram-lyon.org/tag/inclusion/

Pour information : A venir compte-rendu de l’audition sur « la parole des gens » avec – entre autre – l’intervention de Claude Chalaguier du « Groupe Signes ».

Télécharger (PDF, 18KB)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *