[14/03/2016] Fermeture école

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON -16 mars 2016]

#ECOLE LEVY STRAUSS

@ARTHUR REMY – CONSEILLER MUNICIPAL

 


Monsieur le Maire, chers collègues,

La délibération présentée ici doit permettre la modification des périmètres scolaires. Elle pose en cela une question très pertinente : quel est le bon maillage territorial pour les écolesAvec les élus Lyon Citoyenne et Solidaire, nous sommes attachés au principe de proximité. En effet, nous pensons que l’école publique est un moteur pour les quartiers et doit être un vrai lieu de diversité et d’émancipation sociale.

C’est pourquoi, nous voterons cette délibération, car cette modification nous semble aller dans le sens d’un bon équilibre territorial.

Monsieur le Maire, nous avons bien noté votre souhait de créer des écoles dans des arrondissements où la croissance démographique était importante, comme le 7ème, le 8ème ou le 9ème . Il faut dire que ces arrondissements sont concernés par des projets urbains d’ampleur et qu’il est normal qu’à forte densité de logements construits, on y adjoint des services publics, et notamment des écoles.

En parallèle de cela, nous avons noté votre volonté de rationaliser les dépenses au travers du plan de marge de manœuvre.

En matière de services publics de proximité, je peux déjà citer des équipements que vous avez fermés pour faire des économies : l’Internat Favre sur le 4ème arrondissement, les Bains Douches sur le 1er, des EPAHD sur les 6ème et 9ème, la seule crèche à horaire décalée de notre ville sur le 3ème arrondissement etc.

C’est aussi dans ce cadre, que vous avez depuis décembre 2015, décidé de fermer l’école élémentaire Lévi-Strauss. Pour cela, vous avancez des arguments de sécurité, mais nous ne sommes pas dupes.

Pour reprendre les termes de Mme l’Adjointe à l’Education « l’école Lévi-Strauss ne répond pas aux standards d’accueil de la Ville de Lyon ».

« Des standards d’accueil » : voici comment est qualifié l’accueil dans nos écoles à Lyon. On aurait pu préférer les termes « qualité d’accueil », non, on utilise des standards…

Alors la question est simple : comment caractériser une vision qui préfère les termes « standard d’accueil » aux termes « qualité d’accueil » quand on parle d’école ? Sûrement pas une vision politique, mais une vision technique et bureaucratique …

Mme l’Adjointe, voici la raison première motivant la fermeture de l’école élémentaire Lévi-Strauss : supprimer une dépense.

A plusieurs reprises, nous vous avons indiqué que cette fermeture aurait des conséquences fortes pour la vie de la presqu’île. En effet, l’école Lévi-Strauss avec l’école Larmartine sont les deux seules écoles publiques du quartier, les deux seuls lieux de diversité, de brassage social, tout simplement les deux seuls lieux de vie de proximité de notre centre urbain historique.

Voilà Monsieur le Maire, Madame l’Adjointe à l’Education, pourquoi il est important de préserver une fonction éducative dans la presqu’île, pour lui apporter une vie de quartier.

Madame Brugnera, au cours du conseil d’école extraordinaire, du 7 janvier dernier, au sujet de la fermeture de l’école élémentaire, vous avez indiqué que vous remettiez votre décision à l’avis de la commission communale de sécurité. Un groupe de visite s’est alors tenu.

Habituellement, il est présidé d’un élu conseiller municipal de l’arrondissement. Ici, il a été présidé par l’Adjoint en charge de la Sécurité et de la Prévention, M. Jean-Yves Sécheresse. Vous noterez donc qu’on ne peut accuser la Mairie du 1er arrondissement d’être intervenu dans l’avis du groupe de visite.

Ce groupe de visite a remis un avis positif, avis confirmé par la Commission Communale de Sécurité.

Sur quoi se base-t-il ? L’école élémentaire Lévi-Strauss est protégée des incendies et tous les cas de figures ont été étudiés. La chaussette d’évacuation ne pose pas de problèmes et les élèves concernés peuvent sortir en moins de 5 min 30. Les équipes enseignantes ont mises en place des procédures fermes, comme dans toutes les écoles de notre ville.

Mme Burgnera, vous avez pris un engagement, non pas seulement devant les élus du 1er arrondissement, vous l’avez pris devant la direction de l’école, les parents et surtout les enfants : pas de fermeture de l’école si la commission communale de sécurité émettait un avis favorable.

Quelques jours après la commission communale de sécurité, vous faites le grand écart. Dans un courrier, vous nous annoncez avoir pris l’avis du Directeur Départemental et Métropolitain du Service Incendie et de Secours. Celui-ci indique – sans visite préalable – que la chaussette d’évacuation est un système trop précaire et qu’il doit être envisagé une solution plus pérenne dans le temps.

Mme Brugnera, en élu responsable, j’ai moi aussi à cœur la sécurité des publics reçus dans les ERP. Il m’arrive fréquemment de présider des groupes de visites et au cours de ces visites d’y voir des chaussettes d’évacuation.Sachiez-vous, notamment, que les salles pédagogiques du musée de Beaux-Arts, accueillant des enfants, en sont aussi équipées… ?

Dans le courrier que vous nous avez remis, vous nous indiquez que vous allez engager une étude. En quelque sorte, tant mieux ! Parce que nous aussi nous voulons chercher des solutions et c’est ce que Mme le Maire du 1er arrondissement vous a demandé lors de votre entrevue du 14 décembre 2015 où il était question de l’avenir de Lévi-Strauss…

préoccupez du bien-être des petits lyonnais… mais aujourd’hui vous ne tenez pas votre promesse à l’égard de ceux qui sont scolarisés à l’école élémentaire Lévi-Strauss.

Je vous remercie

Arthur REMY

Délibération 2016/1930 : Périmètres scolaires

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *