[06/06/2016] Deux ans de mandat dans le 1er arrondissement

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 06/06/2016]

#LES PROJETS ABOUTISSENT DANS LE 1ER ARRONDISSEMENT DE LYON !

@ARTHUR REMY – CONSEILLER MUNICIPAL

 


Monsieur le Maire, Mes chers collègues, c’est avec beaucoup de plaisir, qu’avec les élus Lyon Citoyenne et Solidaire, nous voterons cette délibération portant sur le réaménagement de l’angle de la rue Terme et de la rue Ste Catherine.
Pourquoi avec plaisir ?
Parce que voilà 2 ans que les élus Lyon Citoyenne et Solidaire, en responsabilité dans le 1er arrondissement, ont à cœur de faire avancer les dossiers qu’ils suivent, sans relâche, jour après jour, malgré certains vents contraires ou malgré les quelques chiffons rouges agités ici et là dans la presse… Alors quand certains pourraient dire que le 1er arrondissement de Lyon ne verrait pas, sous ce mandat, de projets se réaliser, nous prouvons aujourd’hui tout le contraire.

Nous prouvons aussi que des projets ont été priorisés grâce aux relations que les élu.e.s du 1er entretiennent avec les adjoints et adjointes, ainsi que les services techniques et administratifs de notre ville. Nous prouvons enfin que le travail entrepris depuis 2 ans, par les élu.e.s du 1er paye.
Alors parfois, on peut trouver le temps long… on peut estimer que ça n’avance pas assez vite… Mais à la lumière de cette délibération, c’est la motivation, l’ambition des élu.e.s de proximité que nous sommes, nous élu.e.s du 1er, à répondre aux attentes des habitantes et habitants, qui est mis en avant.
Alors, pour en revenir plus spécifiquement à l’opération visée, le réaménagement d’un petit espace, quelques m2 appartenant à la ville de Lyon, à l’angle des rues Terme et Ste Catherine, on pourrait se dire que ce n’est pas grand chose… Pourtant, ce projet se révèle être d’une très grande complexité… Entre les contraintes de domanialité, d’inscription dans la ville et de son caractère patrimonial, de gestion quotidienne des deux plus importants silos à verre de notre Métropole, nous allons enfin pouvoir traiter ce délaissé urbain. Oui, les problèmes de gestion de ce site existent depuis longtemps. Depuis longtemps, les habitantes et habitants faisaient remonter ces problèmes. Depuis longtemps, les jardiniers de notre ville, refusaient à juste titre, d’intervenir sur cet espace. On peut le dire : un petit serpent de mer était venu s’installer à l’angle de la rue Terme et de la rue Ste Catherine.
Et sans la ténacité des élu.e.s du 1er sans votre appui Monsieur l’adjoint aux espaces verts, sans l’accompagnement du service des espaces verts, nous ne serions pas arrivés à investir ce délaissé urbain, pour apporter un meilleur cadre de vie aux habitantes et habitants du 1er arrondissement.
Et je me souviens de cette rencontre avec Alain Giordano, où nous avons discuté, en amont du vote de la PPI, des projets sur le 1er arrondissement. Et je veux vivement le remercier aujourd’hui de m’avoir fait confiance dans l’intuition que j’avais à l’époque : sans enveloppe fléchée à la PPI pour le projet de l’angle Terme / Ste Catherine, nous n’y arriverons pas ! Avec les élu.e.s du 1er arrondissement, nous voulons aussi remercier le service des espaces verts, M. Boulens, Mme Rogel, M. Kesidjan, qui rendent possible ce projet. Isabelle Nardou-Thimonet de la Mission Quartier Ancien, qui s’est aussi beaucoup mobilisée. Le service de la collecte, qui a bien compris les enjeux de cette opération d’aménagement. Et enfin Sylvain Jourdan, notre technicien d’arrondissement, pour ces conseils avisés.
Voici donc un premier projet pour le 1er arrondissement. Une première réalisation qui montre l’investissement des élu.e.s du 1er à faire émerger des projets, parfois novateurs, les conduire et les accompagner pour qu’ils puissent se réaliser. Et ce premier projet, ne me fait pas oublier tous les autres qui naîtront sur ce territoire, d’autres projets tout aussi complexes…
Car ces 2 années de travail vont commencer à porter leurs fruits…
Tout d’abord, du côté du Parc Sutter, qui fera l’objet d’une restauration globale, là encore avec le soutien de M. Giordano et du service des espaces verts. Mais je ne m’étends pas dessus, car nous devrions délibérer sur ce projet au mois de Septembre. Nous réaliserons aussi, sous l’impulsion des élu.e.s du 1er arrondissement et avec l’accompagnement de la Métropole, le réaménagement de l’ensemble de la rue Leynaud.
Trois réunions de concertation mises en place par la Mairie du 1er et réunissant plus de 70 personnes, ont été nécessaires pour définir le nouveau visage et les nouveaux usages de la rue. Comment ne pas cacher notre plaisir, notre fierté, d’avoir empêché la vente de la Halle de la Martinière au groupe Casino ?
Et surtout à avoir permis de créer une Halle dédiée aux produits de circuits courts dans notre arrondissement, la seule dans notre Ville ? Nous nous réjouissons de l’aboutissement de ce projet, qui va apporter une nouvelle vitalité au quartier Martinière St Vincent.
Je veux aussi saluer le travail du collectif Halle Mart’, que nous avons accompagné avec les élu.e.s du 1er arrondissement. Ils ont toujours eu, de notre part, une oreille, une écoute attentive. Aussi, quand le collectif Halle Mart’ nous a proposé de travailler avec ETIC, aujourd’hui signataire du bail, nous avons soutenu cette option auprès de Mesdames Gay et Bouzerda, en charge du dossier.
Et pour finir, comment ne pas évoquer le lancement de la réflexion pour faire du Collège Truffaut la future Maison des Pentes ? Une auberge de jeunesse, une cour ouverte sur l’extérieur, un tiers-lieux ouvert sur le quartier… tous ces éléments qui étaient, pendant la campagne, les bases de notre projet de Maison des Pentes, sont aujourd’hui les bases de l’Appel à Projet lancé par la Métropole. Et nous nous en félicitons !
Oui, les élu.e.s du 1er travaillent à l’aboutissement des projets qu’ils soutiennent, et je viens de vous le démontrer ! Alors, il y a parfois des circuits de décision longs, complexes, tortueux… Alors même que nous, élu.e.s de proximité, nous avons la légitimé démocratique à agir, je constate que cette complexité s’est accrue tant le pouvoir de décision est de plus en plus éloigné de l’échelle de la proximité. Mais je veux rester confiant quant à l’avenir du 1er.
Avec mes collègues élu.e.s, nous voulons prendre à bras le corps les problèmes, quels qu’ils soient, même quand il s’agit d’un délaissé urbain à l’angle de 2 rues, même si ce n’est qu’un petit projet… Parce que comme le dirait si bien, Mme le Maire du 1er arrondissement, « le 1er, on l’aime ! » ! Je vous remercie.
ARTHUR REMY
Délibération 2016/2126 : Lyon 1er – Lancement de l’opération n°01189001 « Réaménagement de l’espace Angle rue Terme – rue Ste Catherine » et affectation d’une partie de l’AP 2015-1, Programme 00012, pour un montant de 120 000 euros

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *