[04/07/2016] Halle de la Martinière

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON -04 juillet 2016]

#HALLE DE LA MARTNINIERE : UNE INITIATIVE CITOYENNE PEUT ABOUTIR !

@ARTHUR REMY – CONSEILLER MUNICIPAL

 


Monsieur le Maire, Chers collègues,

Après plus de 10 années d’hésitation, de tergiversation, d’atermoiement, enfin !, nous arrivons à la conclusion d’une reprise de la Halle de la Martinière. Une reprise fortement attendue par les habitantes et habitants du 1er arrondissement, et particulièrement ceux vivant dans le quartier Martinière St Vincent. Une reprise fortement espérée par les commerçants de ce quartier, car la Halle constitue un véritable verrou pour leur développement.

Oui, faire de la Halle de la Martinière une halle de proximité, proposant des produits frais, de saison, de circuits courts, avec une part de bio est un bon projet pour le 1er arrondissement !

C’est aussi un bon projet dans le cadre des relations de coopération que nous souhaitons entre notre centre urbain et les territoires plus ruraux de notre Métropole.

 

En tout cas, c’est un meilleur projet que celui que vous aviez initialement, à savoir d’y installer une enseigne de la grande distribution (Casino pour ne pas la citer).

A l’époque, déjà, vous aviez l’ambition de vendre le patrimoine municipal des lyonnaises et des lyonnais, sans réellement fixer les conditions de la collectivité, sans réellement afficher un volontarisme politique face aux acteurs privés.

Et à l’époque, déjà, une autre voie se dessinait sur le 1er arrondissement, une voie portée par les habitantes et habitants, choqués de cette privatisation annoncée. Une pétition avait alors récolté plus de 1700 signatures, le Conseil de Quartier s’était emparé du dossier, une maire d’arrondissement vous avait présenté sa démission. Finalement, Monsieur le Maire, vous avez reculé.

Sans vouloir faire de parallélisme avec une actualité récente, j’ai presque envie de retenir cette leçon pour l’avenir, celle que les combats menés par les habitantes et habitants du 1er arrondissement peuvent aboutir…

Alors de guerre lasse, vous avez accepté de faire un appel à projet visant à la reprise de la Halle de la Martinière et prévoyant de préserver sa fonction alimentaire. Vous avez cependant toujours refusé de porter la charge d’une partie de la nécessaire rénovation de la Halle. Vous avez donc exclu toute participation de la Ville de Lyon à ce projet. Ce qui est bien dommage, car il est si novateur, qu’il aurait mérité  une attention toute particulière de notre Ville.

Cet appel à projet devait aboutir à la conclusion d’un bail emphytéotique administratif, l’objet principal de cette délibération.

Que s’est-il donc passé entre cet appel à projet et aujourd’hui ? Beaucoup de temps et beaucoup de rebondissements !

Je ne voudrais pas revenir dessus, ils sont nombreux comme peuvent en attester les courriers de la Mairie du 1er, pour retenir certains éléments :

  • Un premier groupement économique (Les Producteurs du Goût) a été retenu aux termes de l’appel à projet. Mais il n’a pas été par la suite, en mesure de pérenniser la viabilité économique de leur projet.
  • Et c’est pourquoi le groupement économique classé second à l’appel à projet a été rappelé. Il s’agit de l’association Halle Mart’, association d’habitants du 1er, qui s’était constituée à la suite de la mobilisation citoyenne et qui proposait de reprendre la Halle sous la forme d’une Société Coopérative d’Intérêt Collectif.
  • Nous étions à la veille des élections municipales et alors toutes les listes, bien évidemment, apportent leur soutien à Halle Mart’…
  • Finalement, Halle Mart’ vous confirme son offre de reprise et travaille au remontage du groupement économique. Un temps nécessaire, puisqu’entre le moment de la candidature et le moment où la Ville les rappelle, les acteurs économiques regroupés autour d’Halle Mart’ ont monté le projet de la Super Halle d’Oullins. Un temps au cours duquel, notre ville n’a pas su faire confiance à Halle Mart’. Au point où Mesdames Gay et Bouzerda, en charge alors du dossier, mettent fin brutalement à l’appel à projet.
  • Au cours du Conseil Municipal du 27 Avril 2015, à la suite de notre interpellation, mais aussi celles des élu.e.s écologistes et des élu.e.s Les Républicains, vous avez décidé, Monsieur le Maire, de revoir cette position et de laisser à Halle Mart’ le temps de finaliser leur dossier. Et ils y sont arrivés ! Car le projet qui nous a été proposé ici est celui que Halle Mart’ a déposé. Alors certes le montage n’est plus le même. Il n’est plus basé sur une Société Coopérative d’Intérêt Collectif. Un acteur supplémentaire s’est greffé pour assurer la viabilité économique du projet. Il s’agit d’ETIC, promoteur immobilier issu de l’Economie Sociale et Solidaire, avec qui le Bail Emphytéotique Administratif a été conclu.

 

En conclusion de ce bref historique, je voudrais retenir deux choses.

Tout d’abord, qu’une initiative citoyenne portée par un collectif d’habitants peut aboutir ! Certes, nous regrettons cette lenteur, ces nombreux allers retours qui ont pénalisé la vie du quartier Martinière St Vincent. Mais nous voulons souligner que la persévérance d’Halle Mart’ a payé. Le projet de reprise de la Halle Martinière devrait nous inspirer pour bien d’autres projets dans notre ville !

Ensuite, qu’un tel projet a pu voir le jour grâce à la confiance et l’opiniâtreté des élu.e.s du 1er à faire aboutir un projet de qualité ! Nous n’avons jamais cédé aux sirènes des opérateurs privés qui disaient qu’une Halle de circuits courts ne pouvait voir le jour. Et c’est pour cela, comme je le disais au cours du précédent conseil municipal, que nous avons toujours eu une oreille et une écoute attentive auprès de Halle Mart’. Car, pour nous, porter un projet aussi ambitieux, il faut y croire, il faut écouter, accompagner… en un mot faire preuve de volontarisme politique ! Un volontarisme politique qui permet de construire un projet d’intérêt collectif, général avec des acteurs privés convaincus. C’est dans cet esprit que nous avons organisé les Printemps de la Martinière, pour permettre à Hall Mart de pérenniser son projet.

Avec les élu.e.s Lyon Citoyenne et Solidaire, nous voterons donc favorablement cette délibération, car ce projet répond aux besoins des habitantes et habitants du 1er arrondissement et porte des engagements forts en matière d’Economie Sociale et Solidaire.

Le Bail Emphytéotique Administratif traduit cette volonté politique et nous en sommes satisfaits. Nous resterons toutefois vigilant quant aux prix pratiqués et aux possibilités d’animation de la Halle par les producteurs au cours d’ateliers de dégustation et de rencontres avec les habitants du 1er.

Je vous remercie.

Arthur REMY

Délibération 2016 / 2275 : Lyon 1er – Mise à disposition par bail emphytéotique administratif de la Halle de la Martinière au profit de la SCI Lyon Halle – place Gabriel Rambaud

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *