[04/07/2016] Privatisation de Gerland

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON -04/07/2016]

#PRIVATISATION DE GERLAND, LA GRANDE BRADERIE IMMOBILIERE !

@ARTHUR REMY – CONSEILLER MUNICIPAL

 


 

Avec cette délibération, vous nous proposez de voter la conclusion d’un bail emphytéotique administratif, permettant au LOU Rugby de s’installer dans le stade de Gerland. En soit, c’est une bonne nouvelle pour notre Ville.

D’une part, elle accompagne la progression sportive du LOU, qui intègre le TOP14 à partir de la saison prochaine. Et d’autre part, en occupant un bâtiment vide depuis le départ de l’OL, l’arrivée du LOU va répondre aux inquiétudes de voir le stade de Gerland se dégrader et son quartier d’implantation se dévitaliser. Bonne nouvelle donc ! Si ce n’est que cette opération traduit avant tout d’énormes intérêts économiques. Et au travers d’une lecture approfondie du bail, on comprend que ce n’est pas un projet sportif qui traverse le bail, mais bien un projet économique, commercial et immobilier.

C’est surtout une privatisation du patrimoine municipal au profit d’un acteur économique !

Disons-le ainsi Monsieur le Maire : vous êtes celui qui aura privatisé le stade de Gerland, le stade des lyonnaises et lyonnais ! Mais quand on a eu l’audace de vendre un bâtiment aussi emblématique et symbolique pour notre ville que ne l’est l’Hôtel Dieu, on peut finalement tout oser… Et actuellement, vous osez tout !

 

En quelques mois, et toujours par voie de presse, nous avons appris, entre autre, la vente de l’Ancienne Ecole des Beaux-Arts ou encore celle de la Salle Rameau …  C’est un peu la grande braderie immobilière à Lyon !

Mais à force de vendre le patrimoine municipal, sans vision globale et cohérente, petit à petit, il n’y aura plus rien…

A court terme, ces opérations permettent d’apporter un peu de souffle au budget, mais à long terme, que laisserez-vous pour les générations à venir ?

Vous pourrez vous défendre en disant que les bâtiments que vous vendez sont une charge trop lourde pour notre budget…

Mais qu’avez-vous fait pendant ces deux derniers mandats Monsieur Collomb ? Avez-vous entretenu les bâtiments de notre patrimoine ou les avez-vous laissés progressivement dépérir ?

Vous pourrez aussi argumenter en disant que la réhabilitation de ces bâtiments a un coût important et que la collectivité ne peut pas le supporter dans ce contexte de rigueur budgétaire.

Mais alors à quoi sert la Métropole que vous vous êtes construit, mis à part de rembourser les emprunts toxiques de l’ancien Département du Rhône ?

Pour les élu.e.s Lyon Citoyenne et Solidaire, le patrimoine municipal ne peut pas être appréhendé que comme une charge, ou que comme une opportunité de financement. L’intérêt de conserver un patrimoine municipal, c’est de pouvoir porter des projets dans ces bâtiments pour l’intérêt général.

L’intérêt de conserver un patrimoine municipal, c’est de préserver une flexibilité dans la gestion quotidienne de la ville pour répondre aux besoins quand ils n’ont pas été anticipés.

L’intérêt de conserver un patrimoine municipal, c’est finalement de répondre aux besoins des lyonnaises et des lyonnais en permettant de créer des services de proximité.

Alors parfois, pour porter un projet collectif ou d’intérêt général, l’utilisation du bail emphytéotique administratif peut se révéler être un outil pertinent. Nous l’avons vu par exemple avec la Halle de la Martinière.  Cela marche quand la collectivité maîtrise le cahier des charges, qu’elle précise ses besoins et surtout ses attentes. En fin de compte, le recours au bail emphytéotique administratif est intéressant quand la collectivité fait preuve d’un volontarisme politique autre que celui de brader ses bâtiments ou de faire une levée de fonds.

Pour en revenir au cas du présent bail au sujet du stade de Gerland, pourquoi est-il perdant pour notre Ville ? Je vais vous donner 3 éléments de réponse :

En premier lieu, ce bail entraîne la fermeture, d’un équipement public, la piscine de Gerland, alors que Lyon est déjà une ville sous-équipée en la matière. Certes la piscine de Gerland a besoin d’être rénovée… Mais cette nécessité ne date pas d’hier et concerne aussi les piscines de Saint Exupéry ou Garibaldi.

Monsieur le Maire, ça fait depuis votre premier mandat que vous le savez… cela vous avait même amené à lancer un plan piscine, plan qui n’a pas été suivi de beaucoup de faits…

A terme, devons-nous nous résoudre à voir les autres piscines de notre ville être fermées pour des raisons de salubrité ?

Un peu dans la précipitation, vous avez annoncé le lancement d’une concertation pour créer une nouvelle piscine à Gerland… C’est généreux, mais c’est mieux de faire de la concertation avant d’avoir pris une décision ! Surtout, vous annoncez la création d’une piscine, alors qu’aucune ligne budgétaire n’a été inscrite sur ce mandat !

En second lieu, ce bail repose uniquement sur un projet économique, et non sportif. Ce qui nous fait dire cela, c’est la possibilité d’un naming pour le stade du Gerland. En signant ce bail, vous acceptez chers collègues, d’acter que le stade de Gerland perde son nom, un nom qui faisait aussi la réputation de Lyon et qui symbolise tellement de choses dans le cœur des lyonnaises et des lyonnais, bien au-delà des fans de football, et ceci au profit d’un nom commercial.

 

Finalement, ce naming est assez symptomatique de ce projet. Un projet qui n’est pas un projet sportif, véhiculant les valeurs de respect de l’autre et de dépassement de soi. Mais un projet économique, fondé sur une approche consumériste du sport.

 

D’ailleurs, le projet de reprise du stade de Gerland est basé sur un business plan, reposant sur la possibilité d’organiser des grands événements dans le stade.

Pour éviter tout effet de concurrence entre le stade de Gerland et le grand stade de Décines, vous vous êtes, Monsieur le Maire, improvisé autorité de régulation…C’est assez savoureux, vous qui passez votre temps à nous dire que la contrainte est mortifère pour l’économie et l’emploi… Aux termes de la négociation, Olivier Ginon pourra organiser 5 concerts dans le stade de Gerland… sans qu’on ne se soit trop posé la question de la Halle Tony Garnier.

En troisième lieu, ce bail ne tient pas compte des activités sportives de proximité qui s’exerçaient dans l’emprise du stade de Gerland. L’ensemble des infrastructures sportives bordant le stade de Gerland va être également privatisé. Nous n’avons aucune garantie que les associations qui utilisent ces infrastructures puissent continuer leurs activités ou que notre Ville propose de les reloger en proximité.

Au final, certes le repreneur assure financièrement la rénovation du stade.

Mais son projet ne garantit pas le maintien des activités sportives de proximité sur site.

Son projet est économique plutôt que sportif.

Son projet entraîne la fermeture d’un équipement public, la piscine de Gerland,

 Trois raisons qui font que ce bail est perdant pour notre Ville. Dans ces conditions, nous ne pourrons pas le voter favorablement.

Pour conclure, Monsieur le Maire, vous vendez le patrimoine des lyonnaises et lyonnais ! Vous vendez ce qui symbolise Lyon ! Vous vendez ce à quoi les lyonnaises et les lyonnais s’identifient dans leur ville !

Alors peut-être que vous espérez que la fête dans le stade l’emportera sur les symboles et la mémoire du quartier de Gerland, mais l’histoire retiendra surtout que vous avez été le Maire qui a privatisé la belle architecture de Tony Garnier !

Je vous remercie

Arthur REMY

Délibération 2016/2289 : Lyon 7ème – Conclusion d’un bail emphytéotique administratif par la Ville de Lyon au profit de la SASP LOU Rugby sur le tènement immobilier sis 343 avenue Jean Jaurès à Lyon 7ème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *