Conseil Métropolitain – [18/09/2017] Quelles solutions pour les familles logées au Fort Saint Laurent ?

[CONSEIL METROPOLITAIN DU GRAND LYON – 18 SEPTEMBRE 2017]

#Quelle solutions d’hébergement pour les familles logées au Fort Saint Laurent ?

@NATHALIE PERRIN-GILBERT – CONSEILLERE METROPOLITAINE


Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers,

A l’occasion de ce projet de délibération qui concerne le Foyer Notre Dame des Sans Abris et Aralis, nous souhaitons faire part de notre inquiétude au sujet des familles qui étaient hébergées jusqu’à présent au Fort Saint Laurent, patrimoine de l’Etat vendu à la promotion immobilière privée.

Au moment de la vente il y a plusieurs mois, les services de l’Etat et de la Métropole s’étaient engagés à trouver de nouvelles solutions d’hébergement aux familles.

Cette semaine le fort Saint Laurent ferme. La semaine dernière, certaines des familles qui y étaient hébergées sont venues en mairie d’arrondissement pour faire part de leur inquiétude et nous avons pris l’engagement de la relayer ici.

Cette inquiétude vient du fait que dans les solutions présentées à ces familles se trouvent des chambres d’hôtel. Or, les chambres d’hôtel ne permettent pas le même accompagnement social, le même suivi scolaire des enfants, les familles ne peuvent y cuisiner, etc.

En termes de politique sociale, le recours aux nuitées d’hôtel n’est pas une bonne solution ; et d’un point de vue économique il s’avère coûteux. André Gachet l’a rappelé encore tout à l’heure.

Aussi pour les familles issues du Fort Saint Laurent, mais aussi d’une manière plus générale en matière d’hébergement, nous demandons que notre collectivité regarde avec les associations quels sont les sites qui appartiennent à notre collectivité, qui sont en attente de projet ou de requalification et qui pourraient servir de site d’hébergement temporaire. Dans le même esprit, nous pensons qu’il y a moyen de mobiliser une partie du parc d’habitation privé vacant.

En nous appuyant sur nos équipements et l’habitat vacants, et en contractualisant avec les associations, nous vous proposons Monsieur le Président, de recréer un parc social d’hébergement d’urgence, en diffus sur le territoire, à moindre coût que le réseau hôtelier mais certainement plus qualitatif et géré par des associations dont le savoir-faire n’est plus à démontrer.

Délibération 2017-2180 : Attribution de subventions à ARALIS et au Foyer Notre Dame des Sans-Abri pour 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *