[04/07/2016] Fermeture école publique

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 04/07/2016]

#FERMETURE DE L’ECOLE PUBLIQUE LEVI STRAUSS

@NATHALIE PERRIN-GILBERT – CONSEILLER(E) MUNICIPAL(E)

 


 

Fermer une école publique n’est pas un bon signe, surtout en ces temps où l’on ne cesse de rappeler combien l’éducation est une des premières priorités pour lutter contre inégalités et obscurantismes. Et je ne pensais pas avoir besoin de rappeler, un jour ici, cette phrase célèbre de Victor Hugo “Celui qui ouvre une porte d’école, ferme une prison.”

Vous, vous décidez donc de fermer la porte d’une école publique.

 

Continuer la lecture

[04/07/2016] – Arrondissements et proximité

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 04/07/2016]

#REINTERROGEONS LE RAPPORT ENTRE MAIRIE CENTRALE ET MAIRIES D ARRONDISSEMENT

@NATHALIE PERRIN-GILBERT – CONSEILLERE MUNICIPALE

 


Le groupe LCS n’a pas de remarque sur le bienfondé du dispositif ticket sport-culture, bien au contraire : il s’agit d’un dispositif qui a fait ses preuves dans notre ville depuis de nombreuses années et qui permet à des enfants, dont les familles connaissent des difficultés économiques, d’intégrer des clubs ou associations culturelles.

Nous voulons par contre profiter du fait que nous versons, à l’occasion de cette délibération, une subvention de 2.500 euros à la caisse des écoles de la ville de Lyon pour soulever de nouveau la question du rapport, dans notre ville, entre mairie dite “centrale” et mairies d’arrondissement.

 

Continuer la lecture

[04/07/2016] Privatisation de Gerland

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON -04/07/2016]

#PRIVATISATION DE GERLAND, LA GRANDE BRADERIE IMMOBILIERE !

@ARTHUR REMY – CONSEILLER MUNICIPAL

 


 

Avec cette délibération, vous nous proposez de voter la conclusion d’un bail emphytéotique administratif, permettant au LOU Rugby de s’installer dans le stade de Gerland. En soit, c’est une bonne nouvelle pour notre Ville.

D’une part, elle accompagne la progression sportive du LOU, qui intègre le TOP14 à partir de la saison prochaine. Et d’autre part, en occupant un bâtiment vide depuis le départ de l’OL, l’arrivée du LOU va répondre aux inquiétudes de voir le stade de Gerland se dégrader et son quartier d’implantation se dévitaliser. Bonne nouvelle donc ! Si ce n’est que cette opération traduit avant tout d’énormes intérêts économiques. Et au travers d’une lecture approfondie du bail, on comprend que ce n’est pas un projet sportif qui traverse le bail, mais bien un projet économique, commercial et immobilier.

C’est surtout une privatisation du patrimoine municipal au profit d’un acteur économique !

Disons-le ainsi Monsieur le Maire : vous êtes celui qui aura privatisé le stade de Gerland, le stade des lyonnaises et lyonnais ! Mais quand on a eu l’audace de vendre un bâtiment aussi emblématique et symbolique pour notre ville que ne l’est l’Hôtel Dieu, on peut finalement tout oser… Et actuellement, vous osez tout !

Continuer la lecture

[04/07/2016] Halle de la Martinière

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON -04 juillet 2016]

#HALLE DE LA MARTNINIERE : UNE INITIATIVE CITOYENNE PEUT ABOUTIR !

@ARTHUR REMY – CONSEILLER MUNICIPAL

 


Monsieur le Maire, Chers collègues,

Après plus de 10 années d’hésitation, de tergiversation, d’atermoiement, enfin !, nous arrivons à la conclusion d’une reprise de la Halle de la Martinière. Une reprise fortement attendue par les habitantes et habitants du 1er arrondissement, et particulièrement ceux vivant dans le quartier Martinière St Vincent. Une reprise fortement espérée par les commerçants de ce quartier, car la Halle constitue un véritable verrou pour leur développement.

Oui, faire de la Halle de la Martinière une halle de proximité, proposant des produits frais, de saison, de circuits courts, avec une part de bio est un bon projet pour le 1er arrondissement !

C’est aussi un bon projet dans le cadre des relations de coopération que nous souhaitons entre notre centre urbain et les territoires plus ruraux de notre Métropole.

 

Continuer la lecture

[06/06/2016] Privatisation de places de crèches

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 6 JUIN 2016]

#PLACES MUNICIPALES RESERVEES AUX ENTREPRISES :PARTENARIAT OU BASCULE FINANCIERE

@NATHALIE PERRIN GILBERT- CONSEILLERE MUNICIPALE

 


Pour le groupe Lyon Citoyenne et Solidaire, le choix de confier à cinq entreprises privées une partie de nos places de crèches municipales pose au moins trois types de questions. Quel intérêt pour notre collectivité ? Quel intérêt pour notre politique en matière de petite enfance ? Et enfin quel cadre légal à cette mesure ?

Continuer la lecture

[06/06/2016] Deux ans de mandat dans le 1er arrondissement

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 06/06/2016]

#LES PROJETS ABOUTISSENT DANS LE 1ER ARRONDISSEMENT DE LYON !

@ARTHUR REMY – CONSEILLER MUNICIPAL

 


Monsieur le Maire, Mes chers collègues, c’est avec beaucoup de plaisir, qu’avec les élus Lyon Citoyenne et Solidaire, nous voterons cette délibération portant sur le réaménagement de l’angle de la rue Terme et de la rue Ste Catherine.
Pourquoi avec plaisir ?
Parce que voilà 2 ans que les élus Lyon Citoyenne et Solidaire, en responsabilité dans le 1er arrondissement, ont à cœur de faire avancer les dossiers qu’ils suivent, sans relâche, jour après jour, malgré certains vents contraires ou malgré les quelques chiffons rouges agités ici et là dans la presse… Alors quand certains pourraient dire que le 1er arrondissement de Lyon ne verrait pas, sous ce mandat, de projets se réaliser, nous prouvons aujourd’hui tout le contraire.

Continuer la lecture

[06/06/2016] AS Duchère

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – j06/06/2017]

#AS Duchère : une implication citoyenne et sociale remarquable dans la ville

@NATHALIE PERRIN-GILBERT- CONSEILLERE MUNICIPALE

 


La saison dernière, le club de football Lyon Duchère avait sauvé sa place en CFA lors de la dernière journée du championnat, face à Rodez. Cette année, après des recrutements de joueurs réussis et une saison pleine de panache, le club duchérois est premier du classement, s’assurant une montée inattendue en National.

 

Continuer la lecture

[06/06/2016] Compte administratif 2015

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 06/06/2016]

#COMPTE ADMINISTRATIF 2015

@NATHALIE PERRIN-GILBERT – CONSEILLER(E) MUNICIPAL(E)

 


Le groupe Lyon Citoyenne et Solidaire s’abstiendra sur le Compte Administratif 2015 de notre ville.

Nous ne remettons pas en cause le fait que ce compte administratif présente un état sincère de l’activité de notre collectivité, ni que ses résultats sont conformes aux résultats du compte de gestion 2015. Nous remercions d’ailleurs les services qui ont contribué à la préparation et à la réalisation des documents qui nous ont été présentés.

 

Continuer la lecture

[14/03/2016] Fermeture école

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON -16 mars 2016]

#ECOLE LEVY STRAUSS

@ARTHUR REMY – CONSEILLER MUNICIPAL

 


Monsieur le Maire, chers collègues,

La délibération présentée ici doit permettre la modification des périmètres scolaires. Elle pose en cela une question très pertinente : quel est le bon maillage territorial pour les écolesAvec les élus Lyon Citoyenne et Solidaire, nous sommes attachés au principe de proximité. En effet, nous pensons que l’école publique est un moteur pour les quartiers et doit être un vrai lieu de diversité et d’émancipation sociale.

C’est pourquoi, nous voterons cette délibération, car cette modification nous semble aller dans le sens d’un bon équilibre territorial.

Continuer la lecture

[14/03/2016] Construction de logements sociaux

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 14 MARS 2016

#LA CONSTRUCTION DE LOGEMENTS SOCIAUX DOIT ETRE EN ADEQUATION AVEC LES BESOINS

@ARTHUR REMY – CONSEILLER MUNICIPAL

 


Monsieur le Maire, chers collègues,
Nous en votons régulièrement à chaque conseil municipal, nous en votons beaucoup aujourd’hui : des garanties d’emprunts de la ville de Lyon à destination d’office HLM. Bien qu’aucune de ces garanties n’aient été contractées par les divers offices qui sollicitent notre Ville, c’est un moyen de soutenir la production de logements sociaux sur notre territoire. Et je le reconnais : notre production de logement social sur notre ville est bonne. C’est le résultat d’une politique ambitieuse, construite dans la durée. Et parce qu’avec les élus du groupe Lyon Citoyenne et Solidaire nous souhaitons préserver ces acquis et cette dynamique locale, nous restons vigilants et cela à deux niveau :

Continuer la lecture

[14/03/2016] Marge local : logement social

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 14 MARS 2016

#MARGE LOCAL : QUAND LE LOGEMENT SOCIAL EST INNACCESSIBLE AUX PLUS MODESTES DANS LE CENTRE VILLE

@ARTHUR REMY –  CONSEILLER MUNICIPAL


Monsieur le Maire, chers collègues,
Quelques mots pour indiquer une petite erreur de forme dans cette nouvelle mouture de la délibération qui va sûrement entrainer une nouvelle modification : contrairement à ce qui est indiqué, la Grande Côte est bien située dans le 1er arrondissement et non dans le 7ème… Plus sérieusement, ce réexamen de cette garantie d’emprunt nous a permis avec les élus Lyon Citoyenne et Solidaire, en élus responsables que nous sommes, d’étudier de plus près ce dossier. Et, il est apparaît que nous n’avons pas été assez vigilant en Septembre 2015 au moment du vote de la première mouture de la délibération.

Continuer la lecture

[14/03/2016] Ecole Levi Strauss

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 14 MARS 2016 ]

#ECOLE LEVI STRAUSS : MADAME L’ADJOINTE, TENEZ VOS ENGAGEMENTS

@ARTHUR REMY – CONSEILLER MUNICIPAL

 


Monsieur le Maire, chers collègues,

La délibération présentée ici doit permettre la modification des périmètres scolaires. Elle pose en cela une question très pertinente : quel est le bon maillage territorial pour les écoles ?

Avec les élus Lyon Citoyenne et Solidaire, nous sommes attachés au principe de proximité. En effet, nous pensons que l’école publique est un moteur pour les quartiers et doit être un vrai lieu de diversité et d’émancipation sociale. C’est pourquoi, nous voterons cette délibération, car cette modification nous semble aller dans le sens d’un bon équilibre territorial.

Continuer la lecture

[18/01/2016] Pollution tunnel de la Croix-Rousse

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 18 JANVIER 2016]

#TUNNEL DE LA CROIX ROUSSE ET QUALITE DE L’AIR

@ARTHUR REMY – CONSEILLER MUNICIPAL

 


La délibération qui nous est proposée au vote porte sur deux indemnisations à destination de la Ville de Lyon, suite aux travaux de rénovation du tunnel de la Croix-Rousse, indemnisations à hauteur de 150€. Sans trop de suspens, avec les élus du groupe Lyon Citoyenne et Solidaire, nous approuvons bien évidemment cette délibération.

 

Je vais en venir maintenant au véritable sujet de mon intervention en vous priant de m’excuser de devoir revenir une énième fois sur ce sujet de santé publique, à savoir la qualité de l’air aux débouchés du tunnel de la Croix-Rousse.

 

Pourquoi cette préoccupation ? Car les premières mesures entreprises par Air Rhône Alpes montrent que le taux de particules fines présentent à la sortie du tunnel côté Rhône est similaire au taux de particules fines à proximité de l’autoroute A7 le long de la Confluence…

Continuer la lecture

[18/01/2016] Espace public

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 18 JANVIER 2016]

#CHANTIERS OUVERTS : ESPACES DU FAIRE ENSEMBLE

@ARTHUR REMY- CONSEILLER MUNICIPAL


Comment faire d’une ancienne friche un espace public fédérateur à destination des habitants des quartiers Montchat et Montplaisir ? Tel est le défi de cette opération d’aménagement du parc RVI/Feuillat.

Un défi considérable, parce que le tènement des anciennes usines RVI est minéral, renfermé sur lui-même, en fin de compte peu facilement appropriable. Il faut beaucoup d’imagination pour savoir ce qu’il sera demain…

Un défi réussi grâce à la concertation mise en place dès le lancement des études ! C’est donc avec plaisir qu’avec les élus du groupe Lyon Citoyenne et Solidaire, nous voterons cette délibération.

Continuer la lecture

[18/01/2016] Rue de la République : Logement

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 18 JANVIER 2016]

#USUFRUIT LOCATIF ET LOGEMENTS PLS RUE DE LA REPUBLIQUE

@NATHALIE PERRIN-GILBERT- CONSEILLERE MUNICIPALE

 


TEXTE INTERVENTION

PENSER A INSERER UNE BALISE APRES 2-3 LIGNES

PENSER A COCHER CATEGORIE “INTERVENTIONS D’ELUS EN CONSEIL MUNICIPAL

 

 

 

[18/01/2016] Bains douches : Lien social dans nos quartiers

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 18 JANVIER 2016]

#BAINS DOUCHES ; TRANSFORMONS, MODERNISONS, MAIS NE FERMONS PAS CE QUI RESTE DE LIEN SOCIAL DANS NOS QUARTIERS

@NATHALIER PERRIN-GILBERT – CONSEILLERE MUNICIPALE

 


Annoncée dans le cadre du plan de marge de manœuvres 2015/2020, la fermeture des bains douches du bâtiment Flesselles n’a jamais fait l’objet d’un échange officiel avec la mairie du 1er ni en termes d’opportunité ni même de calendrier. Ce sont des bruits de couloir persistants à l’Hôtel de Ville, ainsi que des informations données par des personnels sous couvert d’anonymat (ce qui en dit long sur le climat qui règne dans notre mairie de Lyon), qui nous ont obligés à « mener l’enquête ». Nous avons ainsi appris que la fermeture serait effective durant les premiers mois de 2016.
Aucune information non plus n’a été donnée aux usagers et usagères qui se seraient trouvés devant des portes soudainement closes, si nous n’avions décidé de mener publiquement le débat.
En effet, afin de rendre possible un débat démocratique, le conseil du 1er arrondissement a voté une question écrite en séance publique du 2 décembre 2015. Nous y demandions des informations, faisions part de notre souci de maintenir ce service social de proximité, et avancions une proposition : que les bains douches ne soient pas fermés immédiatement afin que nous ayons le temps de construire une proposition alternative et associative, travail que nous voulions mener en lien avec l’Adjointe aux Affaires Sociales de notre ville, le CCAS, les agents concernés, les professionnels associatifs et institutionnels de la santé et de l’urgence sociale, des représentants des usagers.

Continuer la lecture

[18/05/2016] Tunnel de la Croix-Rousse : Qualité de l’air

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 18 JANVIER 2016]

#QUALITE DE L’AIR, SANTE PUBLIQUE, TUNNEL DE LA CROIX ROUSSE

@ARTHUR REMY- CONSEILLER MUNICIPAL

 


La délibération qui nous est proposée au vote porte sur deux indemnisations à destination de la Ville de Lyon, suite aux travaux de rénovation du tunnel de la Croix-Rousse, indemnisations à hauteur de 150€. Sans trop de suspens, avec les élus du groupe Lyon Citoyenne et Solidaire, nous approuvons bien évidemment cette délibération.

Continuer la lecture

[18/01/2016] Chantiers ouverts

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 18 JANVIER 2016]

#CHANTIERS OUVERTS : ESPACES DU FAIRE ENSEMBLE PLUTOT QUE DU DIRE ENSEMBLE

@ARTHUR REMY- CONSEILLER MUNICIPAL

 


Comment faire d’une ancienne friche un espace public fédérateur à destination des habitants des quartiers Montchat et Montplaisir ? Tel est le défi de cette opération d’aménagement du parc RVI/Feuillat.
Un défi considérable, parce que le tènement des anciennes usines RVI est minéral, renfermé sur lui-même, en fin de compte peu facilement appropriable. Il faut beaucoup d’imagination pour savoir ce qu’il sera demain… Un défi réussi grâce à la concertation mise en place dès le lancement des études ! C’est donc avec plaisir qu’avec les élus du groupe Lyon Citoyenne et Solidaire, nous voterons cette délibération.
Nous ne pouvons nous empêcher de penser aussi que la réussite de la mobilisation autour de ce projet vient d’une certaine forme d’activation de la parole des riverains, des citoyens, une forme d’activation rendue possible par l’occupation de la friche RVI par des groupes d’artistes. Activation citoyenne, concertation et conception d’espace public peuvent donc faire bon ménage ! Et l’aménagement de ce parc nous le démontrera…


CM18012016_Arthur Remy_Chantiers ouverts par gram_metropoles

Continuer la lecture

[17/12/2015] Tarification salles municipales

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 17 décembre 2O15]

#Tarification salles municipales

@ARTHUR REMY – CONSEILLERMUNICIPAL

 


Au cours d’un précédent conseil, nous avions attiré votre attention sur une délibération, peut-être anodine, mais dont nous imaginions déjà les conséquences : la mise en place de la tarification forfaitaire dans le cadre de la mise à disposition de salles municipales de spectacles et de conférences.

Nous vous avions alors exprimé notre crainte : cette nouvelle tarification était-elle réellement adaptée aux besoins ? Et notamment aux besoins des petites associations qui peuvent utiliser ces salles pour des événements de proximité.

A la lumière de cette délibération, nous avons notre réponse : non !

Puisque vous accordez après coup des exonérations, nous pouvons dire qu’il s’agit d’un rétropédalage. Rétropédalage, qui ne va pas profiter qu’aux associations de proximité.

 

Continuer la lecture

[17/12/2015] Budget 2016

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 17 DÉCEMBRE 2015]

#BUDGET PRIMITIF 2016

@NATHALIE PERRIN GILBERT – CONSEILLERE MUNICIPALE

 


Le groupe Lyon Citoyenne et Solidaire ne pourra émettre un avis favorable sur le budget primitif 2016 et s’abstiendra donc sur cette délibération.

Evidemment, notre ville doit tenir compte des choix politiques et budgétaire du gouvernement et notamment du projet de loi de finances 2016 ; choix dont nous ne partageons pas la teneur et qui se traduisent cette année pour notre ville par une réduction de 11,6 millions d’euros de sa dotation globale de fonctionnement.

Pour autant, et même si nous comprenons la difficulté budgétaire liée en partie au contexte national, nous ne soutenons pas certains choix opérés par notre municipalité, de même que nous ne soutenons pas la méthode employée pour construire ce budget.

Continuer la lecture

[17/12/2015] Budget 2016

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 17 DECEMBRE 2015]

#BUDGET 2016

@NATHALIE PERRIN-GILBERT – CONSEILLERE MUNICIPALE

 


Monsieur le Sénateur Maire, Monsieur l’Adjoint aux Finances, mes chers collègues,

Le groupe Lyon Citoyenne et Solidaire ne pourra émettre un avis favorable sur le budget primitif 2016 et s’abstiendra donc sur cette délibération.

Pour expliquer ce vote, je commencerai par évoquer la méthode employée pour construire ce budget.

Tout d’abord, nous n’avons pas eu d’échanges sur les choix politiques que doit opérer notre ville, l’entrée purement technique et financière ayant été privilégiée. Quel sens politique donnez-vous, Monsieur le Maire, Monsieur l’Adjoint, au budget que vous nous présentez ? Quelles sont vosgrandes priorités et à qui s’adressent-elles ? Nous ne le savons pas véritablement.

  
[CM] Budget 2016_Intervention NPG (Source) par gram_metropoles

La présentation du budget de notre ville est là semble-t-il pour rassurer banques et investisseurs, mais en aucun cas elle ne parle politique au sens premier du terme, en aucun cas elle ne s’adresse aux premiers concernés : les habitantes et les habitants de notre ville. 

Continuer la lecture

[23/11/2015] Débat d’orientation budgétaire

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 23 NOVEMBRE 2015]

#DEBAT D’ORIENTATION BUDGETAIRE

@ARTHUR REMY – CONSEILLERMUNICIPAL

 


Conformément au Code Général des Collectivités Territoriales, vous nous proposez ce soir un Débat d’Orientation Budgétaire, afin de recueillir les avis et les remarques des conseillers municipaux. Quel doit être le sens de ce débat ?

La loi nous éclaire : il doit – je cite – « renforcer la démocratie participative en instaurant une discussion au sein de l’assemblée délibérante sur les priorités et les évolutions de la situation financière de la collectivité. […] Il doit se concevoir comme un outil pédagogique associant la majorité et l’opposition ».

 

A ce sujet, à l’occasion du vote du BP 2015, notre groupe, par la voie de Mme Perrin-Gilbert, avait proposé de travailler conjointement à l’élaboration du budget 2016.Je la cite : « nous ne fermons pas la porte à des réflexions et débats futurs, nous les souhaitons au contraire afin que les actes et les choix de notre municipalité aillent véritablement dans le sens de l’humain et de la solidarité urbaine ».

Force est de constater que ces réflexions et débats n’ont pas eu lieu et nous le regrettons, car nous sommes, en tant qu’élus, préoccupés par les finances de notre Ville et notamment des conséquences pour les Lyonnaises et les Lyonnais des différentes réformes du financement des collectivités territoriales.

En effet, le document très complet et très fouillé que vous nous avez remis pour cadrer notre Débat d’Orientation Budgétaire est assez préoccupant. Comme l’année dernière, l’Etat demande un effort tout à fait particulier aux collectivités territoriales sur deux plans.

1 – Le premier est un plan d’économies drastiques, notamment supporté par les collectivités territoriales, soit 1,4 Milliard d’euros à assumer pour les communes. Ce cadre financier est hérité d’une politique nationale, traduit dans le projet de Loi de Finances qui sera voté par les Députés et les Sénateurs.  Si comme vous l’estimez, Monsieur le Sénateur Maire, ces mesures sont injustes pour les collectivités territoriales, pourquoi ne pas porter cette parole au sein des assemblées dédiées ?

2 – Le second est une refonte de la péréquation qui se traduit par deux effets :

–   la montée en puissance du FPIC. Troisième ville de France, Lyon doit prendre toute sa part pour garantir l’égalité des territoires et asseoir sa solidarité avec des territoires qui ont moins de moyens ;

–    la perte à venir de la Dotation de Solidarité Urbaine.  Mais comment s’en étonner ? N’est-ce pas là l’une des conséquences prévisible de notre politique urbaine d’attractivité des catégories socioprofessionnelles supérieures, dont vous vous félicitez : je pense notamment au dernier classement qui faisait de Lyon l’une des villes la plus attractive pour les cadres du privé. Si vraiment nous souhaitons préserver un cœur urbain socialement diversifié, et donc bénéficier de la DSU, il existe des mesures. Par exemple, l’encadrement des loyers promu dans la loi ALUR.

L’équation est donc posée… C’est une situation exceptionnelle à laquelle nous devons faire face ! Mais qui n’a pas été anticipée par notre Ville.

Voici le troisième mandat que vous abordez à la tête de la Ville de Lyon… Alors que le niveau d’investissement était plus conséquent sous le précédent mandat, ce n’est qu’aujourd’hui que vous prenez à bras le corps l’un des postes budgétaires les plus conséquents de notre ville : la consommation énergétique des bâtiments.  Nous regrettons que ce choix n’ait pas été fait plus en amont, car il aurait permis de faire des économies de fonctionnement sur ce mandat…

Economies de fonctionnement, c’est que vous souhaitez faire pour garantir les capacités d’investissement ! La question n’est pas tant la quantité annoncée dans le cadrage du Débat d’Orientation Budgétaire, mais bien la manière dont le budget va être orienté.

Et pour le coup, nous sommes un peu déroutés. Pourquoi ? Parce que le document de cadrage est une bonne présentation comptable qui décrit d’une part les perspectives financières de l’année 2016, et d’autre part la stratégie financière entreprise par la Ville de Lyon. Mais elle ne se limite qu’à ça !

Où est la vision politique globale que vous portez pour notre ville ? Quelles sont les priorités politiques que vous allez défendre en 2016 ? Quelles sont les conséquences pour les Lyonnaises et les Lyonnais de ces mesures de restrictions budgétaires ?  C’est à ces questions que doit s’atteler notre Débat d’Orientation Budgétaire !

Quelles sont les réponses, donc les priorités, qu’il semblerait que vous esquissiez ?

1 – La poursuite du plan marge de manœuvre qui nous sera présenté à l’occasion du vote du Budget Primitif.

Nous connaitrons donc mieux les mesures à ce moment. Mais nous savons déjà ce qui guide votre volonté.

L’augmentation des tarifs des services se poursuit, avec en parallèle une baisse du niveau de service public rendu. C’est un peu la double peine : on paie plus pour avoir moins ! De cette manière, vous faites porter l’effort demandé aux collectivités territoriales par les habitants.

2 – La fermeture de services municipaux pour les personnes les plus fragiles, à savoir deux EHPAD dans le 6è et 9è et les bains douches sur le 1er arrondissement.

3 – Un recours à l’emprunt pour lequel nous serons vigilants, notamment vis-à-vis de la contractualisation de prêts bancaires qui pourraient impacter nos finances sur le long terme.

4 – La vente de bâtiments appartenant à la Ville de Lyon. En 2015, ces ventes ont permis de rapporter plus de 3 Millions d’euros à notre budget, mais elles sont faites au coup par cour, sans vision stratégique.

 

Au final, nous sommes bien loin d’une gestion en bon père de famille. Nous avons plutôt à faire à des réponses de court terme 

qui sont des réactions à un contexte de baisse de dotations, et dont les conséquences ne sont pas réfléchies sur le long terme.

 

Monsieur le Maire, nous ne sommes pas fermés à l’évolution de nos services publics. Nous pensons qu’une réflexion doit être menée sur le coût social des mesures proposées. La question qui doit guider notre Débat d’Orientation Budgétaire de ce soir est de savoir si les mesures mises en place aujourd’hui ne coûteront pas plus cher demain à notre collectivité.

Monsieur le Maire, sans présager du vote du groupe Lyon Citoyenne et Solidaire à l’occasion du Budget Primitif 2016, nous ne pourrons soutenir cette politique budgétaire.

Je vous remercie.

Arthur Rémy

Débat d’orientation Budgétaire

 

 

 

Continuer la lecture

[23/11/2015] Pacte de cohérence métropolitain

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 23 NOVEMBRE 2015]

#PROJET DE PACTE DE COHERENCE METROPOLITAIN – AVIS DE LA VILLE DE LYON

@NATHALIE PERRIN-GILBERT- CONSEILLERE MUNICIPALE

 


Mes chers collègues,

Une remarque préalable. Outre le vœu que je présenterai en fin de séance, j’avais demandé en conférence des présidents deuxtemps de parole : un de 12 mn sur cette délibération, un autre de 5 mn sur la délibération 1628, soit au total 17 mn d’intervention. Je renonce à mon temps de parole sur la délibération 1628 pour pouvoir intervenir 15 mn à présent... Je vous remercie de votre compréhension.

Monsieur le Sénateur Maire de Lyon, Mesdames et Messieurs les adjoints, Mesdames et Messieurs les conseillers,

Nous devons émettre ce soir un avis sur le projet de pacte de cohérence métropolitain, avant qu’il ne soit examiné puis voté par le conseil de la métropole de Lyon le 10 décembre prochain.

Le pacte de cohérence métropolitain : un sujet qui peut paraître anecdotique au regard de l’actualité que traverse notre pays. Car nous sommes toutes et tous marqués par l’intensité dramatique et la gravité des attaques terroristes que notre pays a subies. Nous sommes toutes et tous marqués par l’émotion et la dignité qui ont accompagné tout à l’heure les obsèques de Caroline Prénat ainsi que par le message de paix porté par la famille de Caroline.

Plus que jamais nous, groupe municipal Lyon Citoyenne et Solidaire, réaffirmons notre attachement à la République ainsi qu’à l’état de droit, qui exclut l’installation dans la durée de toute juridiction d’exception.

Plus que jamais dans ce contexte, nous sommes soucieux du respect des valeurs fondatrices de notre démocratie qui, pour être forte et durable, ne doit pas renoncer à ses principes et doit, aussi, s’incarner au plus proche de nos concitoyens, dans nos arrondissements, nos communes, nos départements, nos régions… nos métropoles.

A ce sujet, le futur pacte de cohérence métropolitain va mettre en place une forme de droit, ou du moins un cadre de fonctionnement entre territoires au sein de la métropole.

Il faut que ce cadre soit respectueux des lois en vigueur, et pour Lyon il y en a au moins deux à concilier : la loi PML qui, en 1982, a donné une naissance politique aux arrondissements et la loi MAPTAM qui, en 2014, a créé la Métropole de Lyon, collectivité territoriale de plein exercice. Il faut que ce cadre soit respectueux des territoires de la métropole, de leur diversité de paysage, d’économie, de population, d’habitat. Il faut que ce cadre soit respectueux du suffrage des électeurs et qu’il laisse place aux sensibilités politiques différentes selon les communes ou les arrondissements. Il faut que ce cadre soit conforme aux principes constitutionnels et notamment un : l’égalité de nos concitoyens devant le suffrage.

En examinant ce soir ce projet de pacte, nous examinons comment l’indispensable exigence démocratique va se décliner localement. Nous examinons si le texte et la méthode de gouvernance qui nous sont proposés vont renforcer, ou pas,notre pacte de cohérence… pas seulement métropolitain, mais aussi républicain !

Voilà l’exigence qui a guidé, qui guide et qui guidera les remarques du groupe Lyon Citoyenne et Solidaire au conseil municipal ce soir, et le vote du groupe Gram à la métropole le 10 décembre prochain.

Je démarrerai ces remarques par un premier aspect : il concerne la méthode, il concerne le processus d’élaboration dupacte de cohérence métropolitain. Avec une première constatation : ce processus d’élaboration a été bien éloigné de« la gouvernance ouverte et respectueuse » mentionnée en page 12 du projet de pacte.

La délibération que nous avons sous les yeux ce soir mentionne que le projet de pacte a été rédigé puis adopté par laConférence Métropolitaine des Maires. Qua été jusqu’alors cette Conférence métropolitaine des maires ? Ce fut la réunionde 59 maires de la métropole.

59 c’est « 68 -9 » ! Les 9 maires d’arrondissement de Lyon ont en effet été exclus de cette Conférence métropolitaine et n’ont pas pu travailler aux côtés de leurs collègues. Des réunions où l’on n’est pas : ce n’est pas gravissime en soi et il est inutile d’en faire des questions de personnes.

Mais, sur le fond, pourquoi les maires d’arrondissement, qui ont été élus au suffrage universel direct par les Lyonnaises et les Lyonnais dans leur arrondissement et qui sont au contact des habitantes et habitants au quotidien, pourquoi ces maires n’ont-ils pas été inclus dans la Conférence chargée de rédiger le pacte de cohérence métropolitain ? Comment comprendre cette éviction alors que le pacte vise à trouver « un juste équilibre entre attractivité du territoire et prise en compte de la proximité »? (je cite page 11 du projet de pacte

J’ai souligné et regretté à plusieurs reprises cet état de fait, y compris publiquement. J’ai entendu alors certaines et certainsdirent : « ce n’est pas un vrai problème, les maires d’arrondissement sont aussi conseillers métropolitains : il y a d’autres instances au sein de la métropole où ils peuvent faire leurs remarques et influer les décisions ».

Soit ! Bien que je trouve cet argument spécieux au regard de la légitimité des maires d’arrondissement dont l’existence est reconnue par la loi PML, je suis prête à examiner avec vous quelles sont ces autres instances. Et, de fait, la délibération qui nous est présentée ce soir fait état d’une Commission spéciale métropole et mentionne aussi des « entretiens avec chacun des maires ».

La commission spéciale Métropole s’est bien tenue à quelques reprises et, pour ma part, j’y ai participé non pas en tant que maire d’arrondissement mais parce que j’y étais désignée au titre de mon groupe politique à la Métropole, le groupe Gram.

Sérieusement, cette commission n’a été qu’un lieu de questions restées sans réponse. Il suffit de lire les procès-verbaux de ces réunions pour s’en convaincre. Par exemple, lors de la commission du 27 novembre 2014, M. Jacquet se demandait « si l’avènement de la métropole ne nous offrait pas l’occasion d’adapter les territoires ». Bonne question en effet (et j’y reviendrai !), mais jamais fouillée.

Lors de la même commission, M. Cochet indiquait « la question de l’implication des maires d’arrondissement dans la conférence métropolitaine a été soulevée lors d’une réunion antérieure et n’a pas encore été tranchée. Nous souhaiterions obtenir une réponse sur ce point ». Aucune réponse. M. Geourjon renchérissait « je souhaiterais insister sur l’importance des maires d’arrondissement ». En vain.

Lors de la même commission Métropole, du 25 juin cette fois, M. Forissier déclarait « je suis dubitatif sur l’avancée de nos travaux. La création de la métropole donne lieu à des couches superposées». Remarque laissée sans suite. Pour ma part,je rappelais lors de cette même rencontre que « pour Lyon se pose la question de l’articulation avec la loi PML. Soit il faut revoir la loi PML si l’on considère qu’elle est incompatible avec la Métropole, soit il faut l’appliquer ». Là non plus, aucuneprise en compte.

Bref, nous avons tous et toutes accepté, en responsabilité et quelques soient nos appartenances politiques, de participer à cette commission, de prendre du temps, de poser des questions, de remettre des propositions et contributions écrites ; mon groupe politique l’a fait, comme les autres.

Mais nos remarques, contributions et questions sont toujours restées sans suite, bénéficiant tout au plus d’une écoute polie mais indifférente. A aucun moment non plus, nous n’avons eu de retour sur l’articulation entre ce que nous disions et proposions en Commission métropole et l’avancée des travaux de la Conférence métropolitaine des maires.

Normal ! Pendant qu’on nous faisait patienter au sein de cette commission, la véritable rédaction du pacte s’effectuaitailleurs.

Pour ce qui est des entretiens individuels, je confirme que M. Renaud Georges, conseiller métropolitain délégué, est venu nous rencontrer, chacun et chacune, dans nos arrondissements. J’ai moi aussi pris du temps pour le recevoir en mairie du 1er et échanger avec lui. Mais, en vérité, nous n’avons pas vu les résultats de ces entretiens individuels et nos remarques sur la proximité n’ont pas été prises en compte. Elles n’ont pas été prises en compte selon quel arbitrage ? Nous ne le savons pas. Quand nous posons la question, nous obtenons le plus souvent un silence gêné de nos interlocuteurs métropolitains et parfois quelques commentaires disant que la question des arrondissements est une affaire lyonnaise. Et donc depuis la métropole, on ne s’immisce pas dans les affaires lyonnaises.

Propos réitérés d’ailleurs par le 1er vice-président et maire d’arrondissement David Kimelfeld, lors de la commission métropole du 27 novembre 2014. M. Kimelfeld déclarait alors : « afin de respecter la loi PLM et l’indépendance des maires, je vous propose de laisser au Maire de Lyon le soin de dialoguer avec ses maires d’arrondissement. […] Je ne pense pas que la collaboration des maires d’arrondissement doive constituer un sujet de préoccupation pour la Commission métropole ».

Voici au moins une réponse claire : interdiction depuis la métropole de s’intéresser aux territoires infra-lyonnais ! Circulez, y a rien à voir ! On en déduit que c’est à Lyon que le débat, mais aussi le travail, sur l’articulation de la loi PML et de la loi MAPTAM devait se mener.

A Lyon, donc ! A Lyon, nous restaient, deux possibilités pour influer en amont sur le projet de pacte, pour pouvoir le travailler :

-soit au sein des conseils d’arrondissement, avec la possibilité de débattre du texte, d’en faire partager la teneur à nos concitoyens, d’émettre un avis favorable et/ou de proposer des amendements ;

– soit en commission municipale des Finances, la seule commission permanente de notre ville habilitée à émettre un avis sur ce document, en amont de notre séance publique de ce soir. Les autres commissions n’étaient saisies que « pour information ».

En conseil d’arrondissement, cela ne fut pas possible. Car vous avez décidé, Monsieur le Maire, que le projet de pacte de cohérence métropolitain pouvait s’affranchir du débat démocratique et du travail politique en conseils d’arrondissement, et ce même si ce document allait impacter fortement la manière dont l’action publique se déploierait à l’avenir sur nos quartiers.

En commission Finances, j’ai soulevé pour le groupe Lyon Citoyenne et Solidaire la question de l’articulation entre loi PML et loi MAPTAM, la problématique de la non présence des maires d’arrondissement en Conférence Métropolitaine, l’inégalité de nos concitoyens devant le suffrage liée à la manière dont sont découpées les conférences territoriales des maires.

Face à toutes ces observations, pas de débat, pas d’ouverture à un travail possible. Face à toutes ces observations, une seule réponse. Celle du même 1er vice-président et maire d’arrondissement qui, à la Métropole, nous demandait de laisser se dérouler le dialogue entre le Maire de Lyon et les maires d’arrondissement. Le même 1er vice-président et maire d’arrondissement nous rétorquait en commission Finances de la ville de Lyon, « le maire de Lyon est à même dereprésenter à lui seul l’ensemble des Lyonnaises et des Lyonnais » !

Monsieur le Maire de Lyon, est-ce vraiment ainsi que vous concevez le dialogue avec les maires d’arrondissement ? Un dialogue entre vous… et vous ?..

J’en viens au deuxième aspect de mon propos, même si je ne ferai que l’aborder dans cette enceinte, le temps étant compté. Ce deuxième point concerne notre métropole, intrinsèquement. Quelle est cette métropole ? Quel est cenouvel objet institutionnel ? Comment cette nouvelle collectivité territoriale de plein exercice s’inscrit-elle dans le paysage administratif et politique de notre pays et comment s’articule-t-elle avec l’existant ?

Ce nouvel objet institutionnel, vous l’avez créé à deux. A trois peut-être. Vous en avez annoncé la naissance à la presse le 4 décembre 2012 avec M. Michel Mercier, alors président du Conseil Général du Rhône, avec la bénédiction préfectoralede l’époque, avant même tout débat avec les élu.e.s concernés, et en excluant tout débat avec les citoyens. J’avais dit à ce moment précis : « la manière dont nait une institution en dit toujours beaucoup sur ce que sera cette institution. » Nous y voilà !

Présentée comme un acte de simplification, notre métropole est de fait un acte d’hyper-centralisation des décisions et de personnalisation du pouvoir. Elle ne l’est pas devenue. Elle l’est. Elle l’a toujours été. Intrinsèquement. Parce qu’elle a été conçue ainsi.

Et le pacte de cohérence a beau se parer de belles valeurs et de grands objectifs, que l’on ne peut que partager, il doit, dans les faits, faire avec cette naissance-là de la métropole, cette conception-là du pouvoir, cette hypercentralisation et cette personnalisation.

Poser ce contexte-là montre tout le paradoxe face auquel nous nous trouvons !

Dans ce contexte, comment est-il possible de trouver ce « juste équilibre entre attractivité du territoire et prise en compte de la proximité » ? Comment articuler métropole et territoires de proximité, comment articuler une logique de pouvoir concentré et descendant avec des initiatives locales, citoyennes et innovantes ?

Alors puisque vous avez créé la métropole, je vous pose la question, Monsieur le Maire. Avec la création de la métropole, quel est, selon vous, le bon échelon de la proximité à Lyon ? Quelle est la bonne articulation à trouver pour un déploiement équitable et efficace de l’action publique dans nos quartiers ?

Est-ce la ville avec ses 500.000 habitants et ses quartiers si riches parce que si divers ? Pourquoi pas. Mais alors les arrondissements n’ont plus lieu d’être. Allez-vous, en cohérence et en tant que sénateur -et donc législateur, intervenir pour faire abolir la loi PML ?

Faut-il penser de nouveaux territoires infra-municipaux, des territoires qui font sens aujourd’hui pour les Lyonnaises et les Lyonnais -plus peut-être que le découpage administratif en arrondissements ? Faut-il penser en termes de « territoires vécus »  par nos concitoyens ? Si vous pensez cela, quand, comment et avec qui allez-vous commencer ce travail de réflexion et de remodelage infra-lyonnais ? A notre sens, l’ensemble des élus municipaux de Lyon et des conseillers d’arrondissement doivent être associés à ce chantier institutionnel ; mais aussi les conseils de quartier, les CIL, les associations d’habitants, et toutes celles et ceux de nos concitoyens qui le souhaitent. A notre sens aussi, et pour que le citoyen s’y retrouve, il convient de réfléchir et travailler à ce que les différents échelons coïncident : « territoires vécus », circonscriptions électorales métropolitaines mais aussi législatives, Conférences territoriales des maires…

En attendant l’abolition de la loi PML ou les fruits du travail sur de nouveaux territoires qui font sens, la proximité revient-elle aux arrondissements tels qu’ils existent et tels qu’ils ont été reconnus par la loi ? C’est ce que semblait dire votre adjoint, M. Corrazol, il y a quelques minutes. Mais alors, cela implique de reconnaître les maires d’arrondissement etde les intégrer dans la Conférence métropolitaine des maires et les Conférences territoriales des maires. Cela implique aussi de confier aux arrondissements les moyens nécessaires à leur action, que ce soit en termes d’équipements de proximité ou de budgets. En somme, cela implique s’assurer que la loi PML s’applique bien dans notre ville pour permettre aux équipes d’arrondissement de jouer tout leur rôle au service des Lyonnaises et des Lyonnais !

L’état de droit c’est le respect de la loi. Oui, pour reprendre une expression populaire « la loi n’est pas gravée dans le marbre ». La loi humaine est là pour être évaluée, pour être amendée, pour évoluer. La loi n’est pas figée, la loi vit. Mais, avant tout et en attendant d’être éventuellement modifiée, elle doit être appliquée.

Monsieur le Sénateur-Maire, l’articulation des lois PML et MAPTAM grippe aujourd’hui. Nous ne pouvons pas rester au milieu du gué, dans un entre-deux législatif inconfortable pour tout le monde : pour vous et vos adjoints, pour nous élus d’arrondissement, et surtout pour les Lyonnaises et les Lyonnais qui pâtissent d’une forme de paralysie dans la gestion d’affaires pourtant courantes dans notre ville.

Je le disais en entame de mon intervention, toute notre action, tous nos travaux doivent être guidés par l’exigence démocratique, par le sens de l’intérêt général et du bien commun. Il est nécessaire que vous apportiez en honnêteté et responsabilité des réponses aux questions que nous vous posons ce soir, Monsieur le Sénateur-Maire. Et je sais que vous en avez conscience.

Nous émettrons un avis défavorable sur ce projet de pacte tel qu’il est présenté, à moins, Monsieur le Maire, que vous nous annonciez ce soir un revirement de gouvernement de notre métropole, plus démocratique et définitivement plus novateur.

Je vous remercie.

Nathalie Perrin-Gilbert

Présidente du Groupe municipal Lyon Citoyenne et Solidaire (GRAM et Front de Gauche)

 

 

 

[28/09/2015] Économie sociale et solidaire

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON 28 SEPTEMBRE 2015]

#UN PREMIER PAS EN FAVEUR DE L’ESS

@ARTHUR REMY – CONSEILLER MUNICIPAL

 


Nous voterons avec plaisir cette délibération en faveur d’un soutien à l’Economie Sociale et Solidaire.

Nous la voterons tout d’abord car cette délibération marque la volonté de notre municipalité de porter une politique en faveur du développement d’un secteur à fort potentiel. Véritable délibération cadre, elle donne des priorités et des objectifs clairs à la délégation portée par Dounia Besson. Plutôt que de donner au coup par coup et conseil municipal après conseil municipal des subventions à des structures, Madame Besson nous propose de les voter globalement, dans un souci de lisibilité et de transversalité.

Cette délibération évite aussi l’écueil de la liste à la Prévert de soutiens à des structures économiques (ce qui est toujours délicat, car des soutiens trop direct à quelques structures économiques laissent toujours supposer des possibles conflits d’intérêt…).

 

Continuer la lecture

[28/09/2015] Politique de la ville

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON -28 SEPTEMBRE 2015]

#POLITIQUE DE LA VILLE : LE CRITERE UNIQUE DE REVENU MEDIANT RESTE UN INDICATEUR PARTIEL

@ARTHUR REMY – CONSEILLER MUNICIPAL

 


La délibération présentée ici vient entériner la programmation financière 2015 du volet soft de la politique de la ville. Il s’agit du deuxième volet, dont le premier a été voté au cours du conseil municipal de Juin. Tout comme au mois du Juin, nous voterons cette délibération, même si nous regrettons une absence de mise en perspective globale et transversale.

 

Nous sommes une nouvelle fois soulagés de voter ces programmations. Nous le sommes d’autant plus qu’il s’agit ici de maintenir les financements des postes d’ingénierie territoriale. A ce sujet et bien en amont de l’annonce de la nouvelle géographie prioritaire, nous nous en étions inquiétés. Nous avions alors attiré votre attention spécifiquement sur les agents de la Mission Quartiers Anciens, car nous savions que ces quartiers étaient sujets à d’importantes mutations, pouvant entraîner une sortie de la politique de la ville.

Continuer la lecture

[28/09/2015] Règlement financier ville de Lyon

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON -28 SEPTEMBRE 2015]

#REGLEMENT FINANCIER VILLE DE LYON

@ARTHUR REMY – CONSEILLER MUNICIPAL

 


Vous nous proposez ici de voter le règlement financier de la ville de Lyon. Avant tout chose, je tiens à remercier, au nom du groupe Lyon Citoyenne et Solidaire, l’ensemble des services qui ont participé à l’élaboration de ce document. C’est sûrement ici un effort considérable de traduire les processus qui conduisent à l’élaboration des budgets et à la gestion de nos patrimoines financiers, immobiliers et mobiliers.

 

On peut peut-être regretter que ce vote n’ait pas eu lieu en début de mandat… C’est toutefois un effort de transparence que nous apprécions. Un effort qui nous permet d’y voir plus clair. Un effort qui cependant aurait le mérite d’être plus important, et particulièrement dans la gestion des subventions.

 

Continuer la lecture

[9/07/2015] Plan pluriannuel d’investissement

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 9 JUILLET 2015]

#PLAN D’EQUIPEMENT PLURIANNUEL VILLE DE LYON

@NATHALIE PERRIN GILBERT – CONSEILLERE MUNICIPALE

 


 

La délibération soumise à notre vote ce soir a pour objet le pland’équipement 2015/2020.

2015/2020, cinq années d’investissements très importantes pour le visage à venir de notre ville, où nous avons un rôle contracyclique à jouer dans le contexte national et international complexe.

Cinq années durant lesquelles nous avons à soutenir le développement de notre ville. Nous le devons à l’histoire et au patrimoine lyonnais, nous le devons aussi aux acteurs sociaux, économiques, culturels, associatifs aux côtés desquels nous sommes engagés pour faire la ville.

 

Continuer la lecture

[9/07/2015] Tarification culture

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 9 JUILLET 2015]

#NOUVELLE TARIFICATION MUSEE VILLE DE LYON

@ARTHUR REMY – CONSEILLER MUNICIPAL

 


 Par cette délibération, vous nous proposez une nouvelle tarification des Musées de la Ville de Lyon. Si les élus du groupe Lyon Citoyenne & Solidaire sont assez préoccupés par la politique tarifaire de notre ville (nous pensons notamment à l’augmentation des tarifs de cantine ou du ticket résident, ainsi que du tarif exorbitant de la nouvelle Piscine du Rhône), nous constatons ici que malgré une augmentation des tarifs des musées municipaux, l’accès à nos musées reste large.

L’exonération aux droits d’entrée permet toujours à des jeunes de moins de 18 ans, aux bénéficiaires de minimas sociaux, aux demandeurs d’emploi, etc. de visiter gratuitement nos musées.

 

Continuer la lecture

[01/06/2015] Politique de la ville

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON -1ER JUIN 2015]

#POLITIQUE DE LA VILLE : OU EST DONC PASSEE LA TRANSVERSALITÉ A LYON ?

@ARTHUR REMY – CONSEILLER MUNICIPAL

 


 

Nous avons et allons aborder au cours de ce conseil un certain nombre de dossiers ayant attrait à la programmation financière au titre de la politique de la ville. Ils viennent donc entériner les financements des structures qui participent au volet dit soft de cette politique. Nous les voterons, car avec les élus Lyon Citoyenne et Solidaire, nous croyons en l’action de proximité qu’exercent ces associations sur notre territoire en faveur de la réduction des inégalités territoriales.

Nous remarquons par ailleurs que l’ensemble des programmations financière ont été globalement reconduites par rapport aux années précédentes.

Nous tenions à souligner cet effort de la part de l’exécutif municipal de mobilisation du droit commun à destination à la fois des nouveaux quartiers prioritaires, mais aussi aux quartiers de vieille active. A noter que d’autres villes ont choisi de faire un effort plus important, à l’instar de la municipalité de Grenoble, qui face au repli de l’Etat a augmenté de 10% sa participation…

Quelques remarques toutefois … de forme et de méthode tout d’abord.

 

Continuer la lecture

[27/04/2015] Lieux accueil parents

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 27 AVRIL 2015]

#QUESTION ORALE : LE DEVENIR DES LIEUX ACCUEIL-PARENTS

@NATHALIE PERRIN GILBERT- CONSEILLERE MUNICIPALE

 


Développés sur notre ville depuis une quinzaine d’années, les lieux-accueil parents favorisent l’association des parents à la vie scolaire de leur enfant, facteur important pour la réussite de l’élève.

 

Dans les quartiers concernés par les contrats urbains de cohésion sociale (CUCS), l’Etat participe au financement de ces lieux dans le cadre du Projet de Réussite Educative (PRE). Hors politique de la ville, ils sont financés par la ville.

 

Continuer la lecture

[27/04/2015] Attractivité de la rue Burdeau

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 27 AVRIL 2015]

#ACCROITRE L’ATTRACTIVITE DE LA RUE BURDEAU, RUE DES GALERIES LYONNAISES

@ARTHUR REMY- CONSEILLER MUNICIPAL

 


Par cette délibération, il nous est proposé d’allouer deux subventions à deux associations lyonnaises travaillant dans le domaine des arts visuels. Il s’agit des associations La Salle de Bains et Roger Tator.

Si l’activité de l’association Roger Tator me paraît tout à fait bien implanté dans son territoire, il est plus difficile d’en dire de même de La Salle de Bain.

 

Continuer la lecture

[27/04/2015] Halle de la Martinière

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 27 AVRIL 2015]

#HALLE  DE LA MARTINIERE : PRES DU BUT!

@NATHALIE PERRIN-GILBERT- CONSEILLERE MUNICIPALE

 


Je souhaite à l’occasion de cette délibération insister sur l’importance du soutien de la collectivité au commerce et services de proximité.

Ce qui est vrai pour le 2nd arrondissement, et nous sommes heureux du soutien de notre ville à l’association le Petit Bellecour, est vrai aussi pour le 1er. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si les élu.e.s du 1er arrondissement se sont fixé comme priorité pour 2015 le soutien aux projets participant de l’économie locale et circulaire. Petits projets sur lesquels nous nous impliquons, à l’échelle de la proximité qui est la nôtre : organisation du printemps de la Martinière place Rambaud, étude de faisabilité pour la mise en œuvre d’une coopérative d’achat sur les Pentes, test de piétonisation de rues du Bas des Pentes avec les associations de commerçants, politique d’achats responsables en mairie du 1er…

Mais d’autres projets nécessitent un engagement politique de la municipalité. J’en viens bien sûr, et à mon tour, au dossier de la Halle de la Martinière.

Par courrier du 15 avril 2015, notre ville annonce à l’association Halle Mart’ qu’elle met fin à la consultation de mise à disposition de la Halle de la Martinière, située sur le 1er arrondissement.

 

Continuer la lecture

[27/05/2015] Hôtel Dieu : Pôle régional de la santé

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 27 AVRIL 2015]

#UN POLE REGIONAL DE PROMOTION DE LA SANTE A L’HOTEL DIEU TOUJOURS D’ACTUALITE

@NATHALIE PERRIN-GILBERT- CONSEILLERE MUNICIPALE

 


Cette délibération intervient quelques semaines après la venue dans notre ville de Madame Fleur Pellerin, Ministre de la Culture et de la Communication afin d’entériner le projet de Grand Hôtel-Dieu tel que présenté par vous-même, Monsieur le Maire, et par Monsieur Pierre Berger, Président Directeur Général du groupe Eiffage. Elle est donc pour nous l’occasion de demander comment notre ville compte honorer les engagements pris en 2008 et que nous avons en mémoire, à savoirsoutenir au sein des nouvelles activités de l’Hôtel-Dieu un Pôle Régional de Promotion de la Santé.

 

Continuer la lecture

[27/04/2015] Part Dieu : Quelle vision ?

27

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 27 ARVIL 2015]

#PART DIEU, UN PROJET QUI MANQUE CRUELLEMENT DE VISION STRATEGIQUE ET DEBAT PUBLIC

@ARTHUR REMY- CONSEILLER MUNICIPAL


Ce projet de délibération doit entériner une convention de maîtrise d’ouvrage unique entre la Métropole et la Ville de Lyon, en vue de réaliser les études et les travaux concernant le projet de pôle d’échange multimodal de Lyon Part-Dieu. Il s’inscrit dans une double volonté :

–         d’une part, le desserrement et la désaturation de la Gare de la Part-Dieu ;

–         et d’autre part, le renforcement des inter-modalités.

Objectifs louables, quand on sait que la gare de la Part-Dieu accueille 125 000 voyageurs par jour, soit une fréquentation 3,5 fois supérieure à ses capacités initiales.

 

Continuer la lecture

[16/03/2016] Crédits d’investissements

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 16 MARS 2015]

#VOTE DES CREDITS D’INVESTISSEMENTS SANS DEBAT NI HIERACHISATION DES BESOINS

@ARTHUR REMY-CONSEILLER MUNICIPAL

 


 

Sous ses airs innocents, cette délibération peut paraître anodine. Il s’agit d’un plan d’équipement devant assurer le bon fonctionnement du service informatique qui permettra de maintenir une qualité de services rendus aux lyonnaises et aux lyonnais.

Délibération anodine … Il n’aura toutefois pas échappé au groupe Lyon Citoyenne & Solidaire que vous nous proposez de voter des engagements financiers d’investissements. Il ne se s’agit pas d’un rattrapage du précédent mandat, mais bien d’un plan d’équipement ayant pour temporalité ce mandat et s’appuyant sur cette fameuse PPI – Programmation Pluriannuelle d’Investissement – dont vous rechigniez Monsieur le Maire a nous donner les contours depuis que vous êtes élu, cela fait maintenant un an.

Rappelons que la PPI nous avait été annoncée pour le mois de Novembre 2014, puis reportée à décembre 2014, puis à Janvier et Mars 2015. A priori en Juin 2015, elle serait enfin votée ! Si elle n’est pas repoussée à Septembre…

Continuer la lecture

[16/03/2015] Traité TAFTA – Incidences sur la ville

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 16 MARS 2015]

#LE TRAITE TAFTA AURA DES INCIDENCES DIRECTES SUR LA GESTION DE NOTRE VILLE!

@NATHALIE PERRIN-GILBER- CONSEILLERE MUNICIPALE

 


Cette délibération doit permettre à la Ville de Lyon et au CCAS de Lyon de mutualiser leurs besoins en formant un groupement de commandes pour les prestations d’insertion liées à la propreté des espaces verts.

Nous saluons la volonté de la municipalité lyonnaise d’inclure dans ses marchés un volet insertion et remercions l’adjoint aux Espaces Verts, M. Alain Giordano, ainsi que ses services pour le maintien de cet objectif.

 

Continuer la lecture

[16/03/2015] Développement de l’économie circulaire

16

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 16 MARS 2015]

#POUR LE DEVELOPPEMENT DE L’ECONOMIE CIRCULAIRE A LYON ET DANS LA METROPOLE!

@ARTHUR REMY- CONSEILLER MUNICIPAL

 


Par cette délibération, vous nous proposez d’augmenter de 2% les tarifs des droits de place des marchés jusque 2020.

Les élus Lyon Citoyenne et Solidaire n’ayant pas voté le budget au dernier Conseil Municipal, s’abstiendront donc sur ce dossier. En effet, bien que conscients des difficultés budgétaires de notre ville, nous n’approuvons pas le fait que nous continuions à augmenter diverses tarifications sans vision sur les projets qui vont être menés sur ce mandat.

Au-delà de ces considérations budgétaires globales, voici comment nous est justifiée cette augmentation – et je cite la délibération – : « le coût du nettoyage et d’enlèvement des déchets sur les marchés a continué de croître de manière assez importante ».

Continuer la lecture

[16/03/2015] Politique énergétique

115

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 16 MARS 2015]

#POLITIQUE ENERGETIQUE : DES ENJEUX BUDGETAIRES, SOCIAUX, ENVIRONNEMENTAUX STRATEGIQUES

@NATHALIE PERRIN-GILBERT – CONSEILLERE MUNICIPALE

 


Avec ce rapport nous abordons la politique énergétique de notre ville, une politique dont les enjeux budgétaires, sociaux et environnementaux sont exceptionnellement forts.

Vous le savez, dans le contexte de libéralisation du marché européen de l’énergie, les collectivités françaises doivent faire face à la suppression des tarifs réglementés d’électricité et de gaz naturel.

Ainsi, et comme la délibération n°873 de ce conseil le rappelle, notre municipalité est tenue d’ici le 1er janvier 2016 de soumettre l’approvisionnement en électricité de ses bâtiments municipaux à des offres de marché.

Je prends note, via cette délibération, que la Ville de Lyon et le CCAS de Lyon constituent un groupement de commandes pour la fourniture et l’acheminement de l’électricité.

Nous pensons que les groupements de commande sont une bonne politique dans ce contexte de libéralisation puisqu’ils donnent un peu plus de poids à l’acheteur public face aux fournisseurs privés.

 

Continuer la lecture

[19/01/2015] Budget primitif 2015

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 19 JANVIER 2015]

#BUDGET PRIMITIF 2015

@NATHALIE PERRIN-GILBERT- CONSEILLERE MUNICIPALE

 


Mesdames, Messieurs, les élu.e.s du groupe Lyon Citoyenne et Solidaire ne pourront pas voter favorablement le budget 2015 de notre ville.

Plusieurs raisons motivent ce vote contre le budget tel qu’il nous est présenté.

Continuer la lecture

[19/01/2015] Développement urbain

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 19 JANVIER 2015]

#LA SOLIDARITE ET LA COMPLEMENTARITE DOIVENT ËTRE AU COEUR DU DEVELOPPEMENT URBAIN

@ARTHUR REMY- CONSEILLER MUNICIPAL

 


Vous nous proposez cet après-midi de donner notre avis sur un projet de modification du Plan Local d’Urbanisme. Nous ne saurions, chers collègues,  traiter ce sujet à la légère, tant le PLU-H est un document sérieux et stratégique. C’est un outil de planification et de réglementation de l’espace qui guide la production de la ville de demain.

Or, force est de constater que la délibération présentée ici pose deux questions de forme :

Continuer la lecture

[19/12/2014] Réduction des lignes S12 et S6

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 19 DECEMBRE 2014]

#REDUCTION DES LIGNES S12 ET S6

@ARTHUR REMY- CONSEILLER MUNICIPAL

 


Les élus Lyon Citoyenne et Solidaire approuveront cette délibération. En effet, elle rend possible le fonctionnement de certaines navettes dites Soyeuses. Il s’agit de lignes, qui assurent la desserte de quartiers dépourvus en transport en commun. Ces navettes garantissent des fonctions de mobilité de proximité, en complémentarité avec le réseau d’agglomération.

 

Par définition, ces lignes sont budgétairement déficitaires. Mais elles apportent surtout une plus value essentielle aux habitants des quartiers concernés. Sur le territoire du 1er arrondissement, je peux vous assurer que les lignes S12 et S6 jouent un rôle majeur dans la mobilité des personnes âgées, des personnes fragiles ou à mobilité réduite mais aussi des familles. Je pense notamment aux parents avec poussettes. Il ne vous aura pas échappé que les pentes de la Croix-Rousse sont un territoire difficilement accessible et que le public visé a des difficultés de déplacement.

Continuer la lecture

[19/12/2014] Relocaliser une activité économique et artisanale

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 19 DECEMBRE 2014]

#RELOCALISER UNE ACTIVITE ECONOMIQUE ET ARTISANALE AU PLUS PROCHE DES LIEUX DE VIE

@ARTHUR REMY – CONSEILLERE MUNICIPALE


Avec les élus Lyon Citoyen & Solidaire, nous voterons avec une attention particulière cette délibération.

Bien que les quartiers anciens sortent vraisemblablement de la politique de la ville (tout du moins c’est l’hypothèse qui nous est présenté ; nous en attendons toujours la confirmation), la poursuite du dispositif FISAC sur une année est une bonne chose. Je tenais à le souligner, car la revitalisation économique reste l’un des enjeux majeurs de ces quartiers anciens et le FISAC y contribue pleinement.

Créé en 1989, le FISAC a depuis été souvent amendé. Le dernière loi en date qui modifie en profondeur ce dispositif est la loi ACTPE, dite loi PINEL.

Continuer la lecture

[19/12/2014] Débat d’orientation budgétaire

19

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 19 DECEMBRE 2014]

#UN DEBAT D’ORIENTATION BUDGETAIRE NE PEUT SE TENIR EN DEHORS D’UN PLAN DE MANDAT

@NATHALIE PERRIN-GILBERT – CONSEILLERE MUNICIPALE

 


Une remarque préliminaire d’abord… l’Etat, l’Etat, l’Etat… Qu’avons-nous entendu ce mot ce matin ! Si nous entendons bien les contraintes qui pèsent aujourd’hui sur nos communes, laissez-moi vous dire ceci :

–          d’une part, les plaintes incantatoires ne font pas avancer la situation,

–          d’autre part, et même si je reconnais bien là votre goût pour la dramaturgie grecque, l’Etat n’est pas une fatalité, une entité divine hors du temps qui s’abattait sur nous.

L’Etat, c’est une politique portée et menée par un gouvernement dont vous avez soutenu la candidature. Ce sont des politiques votées par des parlementaires, députés et sénateurs, dont certains siègent parmi ces rangs. Et d’ailleurs, parmi ces parlementaires et au sein du Parti Socialiste, vous n’êtes pas le dernier à avoir demandé au gouvernement de la rigueur budgétaire pour maitriser la dette. Comment se plaindre ici dès lors ?

L’Etat c’est la responsabilité d’une politique menée par des élus nationaux, avec lesquels vous devez travailler et auprès desquels il convient de porter efficacement vos requêtes.

 

Continuer la lecture

[24/11/2014] Scène artistique émergente pour Lyon

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 24 NOVEMBRE 2014]

#POUR LE DEVELOPPEMENT D’UNE SCENE ARTISTIQUE EMERGENTE SUR LYON!

@ARTHUR REMY- CONSEILLER MUNICIPAL

 


Cette délibération répond au problème de transparence du budget de l’Orchestre National de Lyon. Ce problème avait été relevé par la Chambre Régionale des Comptes dans un rapport de 2009, suite à l’analyse des équipements en régie directe de 2003 à 2008.

Je me félicite donc avec les élus du groupe Lyon Citoyenne et Solidaire, qu’enfin (5 ans après !), la ville de Lyon tire les conclusions de ce rapport et propose la création d’un budget annexe pour cet équipement.

Malgré tout, cette délibération interpelle la politique culturelle de la Ville de Lyon.

Continuer la lecture

[24/11/2014] Jardin des minimes

24

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 24 NOVEMBRE 2014]

#JARDIN DES MINIMES : HOTEL DE LUXE ET APPARTEMENTS HAUT DE GAMME VERSUS COEUR DE QUARTIER

@ARTHUR REMY – CONSEILLER MUNICIPAL

 


La délibération que nous voterons ce soir avec les élus Lyon Citoyenne et Solidaire propose d’augmenter le budget de l’opération du Jardin des Minimes.

Des contraintes techniques en sont à l’origine. Dont acte !

Bien plus que cela, je voudrais rappeler en quoi la requalification du jardin des Minimes parait importante.

Pour cela, permettez-moi de citer la délibération :

« Le projet s’inscrit dans l’opération du site de l’Antiquaille, ancien hôpital propriété des Hospices Civils de Lyon. Le site s’étend sur 4 hectares et a vocation à devenir un véritable cœur de quartier. »

Continuer la lecture

[24/11/2014] Espaces verts

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 24 NOVEMBRE 2014]

#ESPACES VERTS : CONTINUER D’INVESTIR EN PREVOYANT DES CAPACITES DE GESTION

@ARTHUR REMY- CONSEILLER MUNICIPAL

 


Cette délibération propose que la propreté des espaces verts des Rives de Saône, soit assurée dans le cadre des marchés publics de propreté contractés par le Grand Lyon.

C’est intéressant : cela permettra à une seule entité de gérer un espace complexe. Nous ne pouvons, avec les élus Lyon Citoyenne et Solidaire, qu’approuver cette délibération.

Cette délibération illustre surtout une évidence : quand la collectivité créée des espaces publics, à Lyon comme ailleurs, elle se doit de prendre en charge sa gestion et sa maintenance. C’est un principe simple et qui va de soi quand on gère une ville.

La question qui se pose réellement est la suivante : quel budget pour assurer la gestion des espaces verts, nos parcs et jardins,

Continuer la lecture

[24/11/2014] Mutualiser des espaces pour l’enseignement et la pratique artistiques

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON -24 NOVEMBRE 2014]

#MUTUALISER DES ESPACES POUR L’ENSEIGNEMENT ET LA PRATIQUE ARTISTIQUES

@NATHALIE PERRIN-GILBERT- CONSEILLERE MUNICIPALE

 


Monsieur le Sénateur Maire de Lyon, vous venez à deux reprises lors de cette séance de vous définir “modeste et laborieux”. Laborieux je le savais. Mais modeste… ça c’est du changement !

Bref, vous nous invitez à cette méthode (labeur et modestie) car “finalement la métropole ce n’est pas si simple” nous dites-vous en substance ce soir. “La gestion des RSA de 45.000 bénéficiaires cela ne se reprend pas comme ça…” Je suis fort aise que vous vous en rendiez compte ce soir. Mais la métropole à marche forcée ce n’est ni l’Etat ni personne d’autre que M. Mercier et vous-même qui l’avez voulue. Donc, s’il vous plaît, ne vous plaigniez pas dans cette enceinte d’un bébé dont vous êtes ailleurs le géniteur.

Continuer la lecture

[24/11/2014] Droit à l’éducation

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 24 NOVEMBRE2014]

#RENDRE POSSIBLE ET EFFECTIF LE DROIT A L’EDUCATION

@NATHALIE PERRIN-GILBERT- CONSEILLERE MUNICIPALE

 


Monsieur le Sénateur-Maire, Mesdames et Messieurs les Adjoints et Conseillers,

Les élus Lyon Citoyenne et Solidaire n’approuveront pas le projet éducatif de territoire qui nous est présenté ce soir.

Un projet éducatif de territoire conçu sans concertation

Nous considérons en effet que nous ne pouvons pas adopter un projet éducatif de territoire qui a été conçu sans participation des acteurs concernés. De fait, aucun travail en coopération avec les arrondissements ni les équipes éducatives ni les parents d’élèves ni les associations n’a été organisé pour préparer un PEDT collaboratif, riche des spécificités et des ressources des territoires.  Jeudi dernier, dans sa réponse à une journaliste du Progrès, l’Adjointe en charge de l’Education reconnaissait qu’aucun comité de pilotage du PEDT ne s’était réuni depuis… février 2014.  Et d’ajouter : « Pourquoi réunir un comité de pilotage puisque le PEDT n’était pas écrit ? ». Mais pour l’écrire ensemble justement Madame l’Adjointe !

Continuer la lecture

[20/10/2014] Circuits courts

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 20 OCTOBRE 2014]

#CIRCUITS COURTS ENTRE PRODUCTEURS ET CONSOMMATEURS

@ARTHUR REMY – CONSEILLER MUNICIPAL

 


Monsieur le Maire, chers collègues,

Je tenais au travers de cette délibération attirer notre attention sur la notion de circuits courts entre consommateurs et producteurs. Beaucoup d’entre nous partageons cette même conviction : afin de minimiser les rejets de CO2 dans l’atmosphère, nous devons inciter les rapprochements entre lieux de production et lieux de consommation. Du point de vue de l’alimentation, cette conviction s’est traduite par des politiques de territoire favorisant les AMAP ou le maintient d’une ceinture maraîchère autour de notre agglomération.

Le programme européen URBACT, dont sont issues les subventions que nous allons voté ici, est aussi un bon exemple de cette politique. Je me félicite donc, avec les élus Lyon Citoyenne et Solidaire, que la ville de Lyon participe à ce réseau de 9 villes européennes. Je souligne que ce programme, promouvant une alimentation durable, prend en compte l’ensemble de la filière de circuits cours : de la production à la consommation.

Continuer la lecture

[20/10/2014] Dotations aux arrondissements 2015

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 20 OCTOBRE 2014]

#DOTATIONS AUX ARRONDISSEMENTS POUR  2015

@NATHALIE PERRIN-GILBERT- CONSEILLERE MUNICIPALE

 


Monsieur le Sénateur-Maire, Mesdames et Messieurs les Adjoints et Conseillers,

 

La délibération que nous votons ce soir sur les dotations aux arrondissements montre que cette année encore le budget alloué aux arrondissements reste stable. C’est vrai depuis 2011, après la baisse importante que certains arrondissements -dont le 1er-  avaient connu en 2010. Vu d’un certain côté, cette stabilité est donc une bonne chose et je remercie au passage M. Brumm d’avoir tenu ses engagements envers les maires d’arrondissements.

Mais cette stabilité ne vient pas compenser la hausse du coût de l’énergie que nous avons connue depuis plusieurs années consécutives. Les marges de manœuvre budgétaires des mairies d’arrondissements ont donc en réalité diminué.

Le groupe Lyon Citoyenne et Solidaire attend de la Ville un plan ambitieux de rénovation thermique des bâtiments municipaux. En réduisant notre facture énergétique, ce plan sera source à terme d’économie de fonctionnement et nous permettra de dégager de nouvelles marges d’action. Les travaux de rénovation thermique participeront en outre au soutien de l’économie locale en favorisant des emplois sur place, et iront dans le sens d’une plus grande responsabilité environnementale.

Continuer la lecture

[20/10/2014] Programmation financière complémentaire

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 22 OCTOBRE 2014]

#PROGRAMMATION FINANCIERE COMPLEMENTAIRE AU TITRE DE LA POLITIQUE DE LA VILLE

@NATHALIE PERRIN-GILBER – CONSEILLERE MUNICIPALE

 


Monsieur le Maire de Lyon, Mesdames et Messieurs les Adjoints et Conseillers,

Vous nous demandez de voter ce soir une programmation financière complémentaire au titre de la politique de la ville 2014.  Nous la voterons. Mais nous sommes fin octobre et étant donné les délais entre nos votes et le versement effectif des subventions, c’est fin novembre que les associations percevront des subventions pour des actions déjà presqu’en totalité réalisées.

Ce décalage temporel oblige les acteurs associatifs à des avances de trésorerie parfois conséquentes, et les conduit éventuellement à payer des agios à des organismes bancaires. Ce n’est pas le meilleur principe de gestion qui puisse exister ! et, en tout cas, cela ne nous semble pas être de très bonnes bases de partenariat entre notre collectivité et les associations qui interviennent dans notre ville.

Continuer la lecture

[22/09/2014] CONSEILS DE QUARTIER

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – jj MOIS AAAA]

#CONSEILS DE QUARTIERS : RECONNAITRE LE PLURALISME DES FORMES DE VUE ET D’IDEES

@ARTHUR REMY – CONSEILLER MUNICIPAL

 


Monsieur le Maire, chers collègues,

Elu-e-s Lyon Citoyenne et Solidaire, nous approuvons ce projet de délibération. Sur plusieurs aspects, ce nouveau règlement des appels à projet en faveur des initiatives des conseils de quartier, apporte des évolutions nécessaires par rapport à l’ancien. Au titre desquels, je citerais notamment :

  • une possibilité de partenariat entre les conseils de quartier et des structures associatives. Ce qui apporte un lien non négligeable entre différentes institutions portant une parole citoyenne ;
  • un assouplissement des conditions de réponse ;
  • un bilan succinct du projet à son issu, afin de disposer d’un retour d’expérience.

Continuer la lecture

[22/09/2014] Jardins citoyens

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 22 SEPTEMBRE 2014]

#LES JARDINS CITOYENS, DES PETITS PROJETS UTILES A LA VIE DES HABITANTS

@NATHALIE PERRIN-GILBERT- CONSEILLERE MUNICIPALE


Monsieur le Maire de Lyon, Mesdames, Messieurs les adoint-e-s et conseillers

Les premiers jardins partagés ont été créés à Lyon au début des années 2000 et l’on peut en compter aujourd’hui une quarantaine, existant ou en cours de création.

Ces jardins bénéficient à leurs usagers-jardiniers ainsi qu’à notre ville. 

Continuer la lecture

[22/09/2014] Comité de suivi de la réforme des rythmes scolaires

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 22 SEPTEMBRE 2014]

#MISE EN PLACE D’UN COMITE DE SUIVI DE LA REFORME DES RYTHMES DANS LE 1ER ARRONDISSEMENT

@NATHALIE PERRIN-GILBERT- CONSEILLERE MUNICIPALE

 


Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les adjoint-e-s et conseiller-e-s,

Cette délibération  nous permet de faire un point ce soir sur la manière dont s’est déroulée la rentrée des élèves lyonnais. Trois semaines après la rentrée, que pouvons nous dire ?

D’une part, nous constatons que les pourcentages d’élèves inscrits aux activités des vendredi après-midi sont inférieurs à ceux que vous annonciez, Monsieur le Maire, au mois de juillet dernier. Il y a donc à Lyon pas loin d’un enfant sur deux qui ne va pas àl’école depuis le vendredi midi au lundi matin, ce qui ne manquera pas d’accroître les inégalités entre les élèves, comme le rappelait à l’instant Françoise Chevallier (groupe EELV) dont je partage les propos.

Continuer la lecture

[22/09/2014] Friche Lamartine

22

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 22 SEPTEMBRE 2014]

#LA FRICHE LAMARTINE, BEL EXEMPLE DE PRODUCTION ARTISTIQUE DANS LA VILLE

@NATHALIE PERRIN-GILBERT- CONSEILLERE MUNICIPALE

 

Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les Adjoint-e-s et Conseiller-e-s,

A l’occasion de cette délibération, nous voulons attirer de nouveau votre attention sur l’indispensable existence dans la ville de lieux de travail pour les artistes.

La Friche Lamartine c’est 3500 m2 au cœur de Lyon, dans le quartier de Montchat, 3500 m2   réinvestis par des artistes et transformés en ateliers, studios, bureaux et lieux de répétition. L’ancienne usine de bonneterie est ainsi devenue un site de production artistique où se croisent peinture, sculpture, couture, gravure, infographie, musique, illustration, bande dessinée, arts du cirque, théâtre, poterie, sérigraphie, notamment.

Continuer la lecture

[07/07/2014] Sortie du dispositif politique de la ville

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 07 JUILLET 2014]

#QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR LA SORTIE DES QUARTIERS DU DISPOSITIF DE POLITIQUE DE LA VILLE?

@ARTHUR REMY- CONSEILLER MUNICIPAL

 


Les élus Lyon Citoyenne et Solidaire souhaitent à l’occasion de cette délibération, attirer l’attention de notre assemblée au sujet des conséquences de la réforme de la politique de la ville.

Certes, une réforme de la politique de la ville était nécessaire, pour lui redonner une lisibilité qu’elle avait perdue. J’espère tout du moins que la simplification des dispositifs promue par le Gouvernement permettra une meilleure efficacité de l’action publique dans les quartiers prioritaires.

Certes, il fallait aussi actualiser la cartographie de ces quartiers, car la politique de la ville est un dispositif limité dans le temps et il fallait tirer un bilan de cette action publique. Pour appliquer cette réforme, le Gouvernement a priorisé son action en fonction d’un critère unique, celui de la population à bas revenu. Comprenez : revenu moyen par habitant à hauteur de 60% du salaire médian (soit moins de 11 250 euros/an).

Continuer la lecture

[07/07/2014] Réaménagement Espace Mazagran

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON -07 JUILLET 2014]

#POUR QUI CONSTRUISONS NOUS LA VILLE? REAMENAGEMENT DE L’ESPACE MAZAGRAN

@ARTHUR REMY – CONSEILLER MUNICIPAL

 


Intervention d’Arthur Remy pour Lyon Citoyenne & Solidaire

Si cette délibération traduit l’une des conclusions de la concertation du projet de réaménagement de l’espace Mazagran, pour laquelle les élus Lyon Citoyenne et Solidaire ne s’opposeront pas, je souhaitais attirer notre attention collective sur la problématique de la participation citoyenne.

En effet, au cours du précédent conseil municipal, je posais une question ouverte à notre assemblée. Alors certes, paraissait-elle trop philosophique pour que décemment, dans les contraintes horaires qui nous sont imposées, nous en discutions sérieusement. Pour autant, cette question ouverte est importante à double titre :

  • d’une part, déterminer le degré d’intervention de la collectivité sur l’espace public ;
  • et d’autre part, déterminer les niveaux de sociabilité auxquels un espace public doit répondre.

Ma question,  « Pour qui construisons-nous la ville ? », trouve dans cette délibération un écho tout particulier et s’adjoint d’autres questions, comme : comment fait-on la ville ? Quel est le rôle de la collectivité dans la sédimentation urbaine ? Quelle place pour le citoyen dans l’aménagement urbain ?.

Continuer la lecture

[07/07/2014] Fête des lumières

Conseil-municpal-Ville-de-Lyon

[CONSEIL MUNICIPAL DE LYON – 07 JUILLET 2014]

#FETE DES LUMIERES : UN MECENAT PAS TRES DISCRET

@ARTHUR REMY – CONSEILLER MUNICIPAL

 


Intervention d’Arthur Remy pour Lyon Citoyenne & Solidaire

La Fête des Lumières est un moment intense pour notre ville de Lyon. Je vais peut-être faire l’impasse, chers collègues, sur une introduction trop longue faisant état des origines de cette fête qui fonde l’identité lyonnaise. Pour reprendre les mots de la délibération: « la Fête des Lumières connaît depuis plusieurs année un beau succès populaire » …

Continuer la lecture